Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Photographie nature - Matériel - Technique / Re : 400 ou 500mm? Mon coeur balance...
« Dernier message par Quibz le Aujourd'hui à 09:07:21 »
Pour la poignée c'est un plus bien agréable
2
Photographie nature - Matériel - Technique / Re : 400 ou 500mm? Mon coeur balance...
« Dernier message par Quibz le Aujourd'hui à 09:05:52 »
C'est vrai que c'est un excellent altère pour la muscu.  :mrgreen:
J'ai eu ce même sentiment au début avec mon 500f4 poids, encombrement de la bête... plus le matos à coté trépied, camouflage...
3
Mammifères / Re : Chevreuil
« Dernier message par daguet le Aujourd'hui à 09:05:08 »
Je préfère le recadrage de la 1...et puis amusant ce brocard, un myope,  :mrgreen: qui se penche pour mieux lire la signature.   
4
Le brame / Re : A la mémoire des grands cerfs d'antan + MAJ du 13 décembre
« Dernier message par daguet le Aujourd'hui à 09:01:34 »
Malgré le milieu ouvert, un bon mimétisme du cerf sur ces dernières.
5
 Je suis quand même surpris du faible nombre de participant. Je pensais que ce genre d’initiative motiverait les membres du forum…

Ou alors, il faut faire au prorata . Si la participation reste ce quelle est, environ  60%  animalier et 20% macro 20%  paysage, cela nous fait 9 -3-3 images à sélectionner… et non 5-5-5 comme prévu...
6
Carnets de voyages / Re : Un argonnais au Paradis. [MAJ Letaba=>Olifant]
« Dernier message par L'argonnais le Aujourd'hui à 07:25:25 »
la suite du message précédent qui tenait pas ...


Entre deux logements bas de gamme la veille , et le lendemain, on a pris quelque chose d'un peu mieux, et d'un peu plus cher, 170 euros. Pas donné certes, surtout pour l'AFS. Mais clairement rien à redire sur le rapport qualité prix : une maison avec deux chambres, chacune leur salle de bain, un salon/salle à manger, une cuisine équipée, une terrasse avec canapé : le pied !!!!! un seul regret, qu'on aie pas peu l'occasion d'en profiter à sa juste valeur. Aprés la nuit agitée de la veille, on est tous fatigués, moi le plus, m'étant levé à 5h ; je n'ai qu'une envie, c'est de dormir pour recommencer le lendemain.  N'ayant pas de glacières, on a rien pour faire un vrai repas ; galère encore de prévoir vraiment tout. On se contente de manger je ne sais plus trop quoi d'ailleurs, mais rien d'exceptionnel , style chips, saucisson, pain de mie, orange...  moi de toute façon, j'ai la tête avec tous ces animaux, et je pourrais quasi ne rien manger du tout.

Je vais rapidement au lit, des images plein la tête ; plein, plein ! Car si  j'ai parlé de plusieurs rencontres, ce n'est que la partie émergée de l'iceberg ; vue de l'iceberg, plutôt de la feuille  de note de ma fille :



en version excel :



les plus observateurs pourront noter :
que Mathilde n'est pas forcément la reine des additions !  :mrgreen:
Qu'il n'y a que 3 Hyènes répertoriées alors que j'en ai parlé de 5 ; ce sont les Lycaons :  en fait les hyènes tachetées au bord de la route ; mais au départ, elles nous ont paru très petites comparées à celles qu'on avait vu le matin ou d'autres vus dans des zoos, et on les avait qualifiées de Lycaon.

1 709 bêtes vues en une journée, en 237 fois , comparés aux 360 de la veille ; ça été une journée de folie ; comparé à la précédente. Il faut dire aussi qu'on a fait beaucoup plus de kilomètres, et qu'on voyait aussi souvent plus loin que la veille. La veille, c'était le Bush partout avec une vue limitée ; alors que là, on a eu la rivière d'abord qui permettait de voir plus loin, et aussi des zones de savanne plus dégagée, au Nord de Satara surtout.

On a fait beaucoup de kilomètres ; 43 kilomètres le matin entre Letaba et Olifants.
Mais surtout l'aprés-midi ; entre Olifants et Talamati : 106 km ; beaucoup de trop donc ; à 45 km/h , un peu plus de 2h ; et si on se contente d'une pause rapide aux animaux les plus remarquables, on peut prévoir de faire des kilomètres. Mais quand on est comme moi à vouloir passer des heures au moindre piaf, ne surtout pas prévoir de faire autant de kilomètres en une journée.


JR
7
Carnets de voyages / Re : Un argonnais au Paradis. [MAJ Letaba=>Olifant]
« Dernier message par L'argonnais le Aujourd'hui à 07:24:17 »
Jour 5 Aprés-Midi.

On quitte Olifants, pour nous rendre au camp su soir : Talamati ; sur la carte , c'est pas trés loin.... on a largement le temps, enfin c'est ce qu'on croit, c'est surtout ce que je crois.
l'aprés-midi démarre doucement; on fait 16 km sans que je prenne un mammifère; on en a peut-être vu quelque chose, mais aujourd'hui, plus moyen de m'en rappeler. Un petit Aigle ravisseur quand même  ,

Photo 203:



A 16 km d'Olifants, on traverse la rivière du même nom. il y a un grand pont qui l'enjambe , on a le droit de descendre de voiture en son milieu; ce dont on ne se prive pas de faire. Une des deux fois ou on l'a fait en dehors des camps, ça change un peu. Il y a d'autres touristes qui font comme nous et qui regardent attentivement juste en dessous du pont. Effectivement, il y a quelque chose à regarder :

Photo 204:



Légère plongée !  :lol:

On regarde s'il n'y en a pas d'autres, on tente de voir s'il n'y a pas une grosse bête au loin. Pas trop. Par contre une petite qui vole pas trop loin  :

Photo 205:



Un Martin pêcheur pie ; photo que j'ai failli jeter , piaf trop petit, trop loin, mais finalement que je présente "à cause" des Impala en arrière plan. En prenant le Martin, je ne voyais que lui, et je n'ai pas du tout pensé aux Impala et surtout pas pensé du tout à fermer un peu pour les avoir nets; tant pis.  :?
En fait, il y a deux Martin, et ils vont se rapprocher et passer en-dessous nous; je parviens à faire ça :

Photo 206:



recadrée car le second est coupé , et flou. Je parviens à les prendre posés un peu plus tard, mais trop petits , et surtout en plongée.

Il y a encore quelques Martinet des maisons qui passent que je mets dans la boite; mais timbres poste...

On compte les Impala visibles du pont : 140 !
Vue partielle :

Photo 207 :




Photo 208 :



On est prêts à repartir, mais il y a un oiseau dans le ciel :

Photo 209 :



Une Ombrette africaine.

Il fait relativement chaud, je me dis que vu la chaleur, les animaux restent chez eux la clim allumée!  :mrgreen:  :mrgreen:    non mais à minima qu'ils restent à l'ombre des arbres. Je resterais bien là à tenter de prendre les Martinet ou autre chose; on flâne un peu. Connerie ! vous comprendrez par la suite pourquoi. Sous l'impulsion de ma famille, on quitte les lieux.

On traverse des endroits, plutôt secs, trés secs; mais pas désertiques, fréquentés :

Photo 210 :




On continue, il y a quelques animaux, mais c'est pas l'euphorie , je prends le temps de prendre le moindre piaf qui se présente; une espèce déja vue, Francolin de Swainson :


Photo 211 :



Je fais quelques autres photos. Ma fille, mon fils surtout  :
- tu vas pas t'arréter à chaque fois qu'on voit un piaf ! et y passer des heures surtout
-bah si !!!  :lol:  :lol:

on continue, et à partir de là, les choses vont commencer à s'accélérer. 5 mn aprés, on tombe d'abord sur quasi les premiers Zebre (pour ma famille qui n'a pas vu ceux que j'avais vu le matin);  on reste un peu là à les admirer;

Photo 212 :




Photo 213:





Pour nous qui n'en avions quasiment pas vus, c'est une rencontre digne d'interêt. En croisant des touristes qui nous demandent si on vu Lions ou Leopards/Guépards, on leur répond que non; quand même des Zebres; ils ont l'air de se moquer un peu de nous. On comprendra par la suite pourquoi, ils viennent d'une zone ou ils se comptent par dizaines.... mais nous c'était nos premiers.


On continue; ça fait 1h15 que j'ai pris l'Aigle ravisseur du début; depuis on a pas vu trop d'animaux; 5 mn aprés, je prends 2 - 3 minutes pour prendres ces Impala :

Photo 214:





Photo 215:




Photo 216:




1 mn aprés, c'est un Steenbock tout proche de la voiture.

Photo 217:





quasi en même temps, une Kudu qui se soulage,

Photo 218 :



2 mn aprés le Steenbok, encore un Steenbok ; le même peut-être???

Photo 219:



1 mn aprés, encore un nouvel oiseau, une outarde Houpette :


Photo 220 :




Photo 221 :





cette fois, ma femme commence à s'y mettre aussi :
-on a de la route à faire
-moi : c'est bon, il n'est que 16 h on a encore 2 heures avant la fermeture des camps (qui ferment à 18h; et si on est en retard, amende)
mais elle aime bien toujours arriver à "l'hotel" de bonne heure ; idem ici. Mais pas plus qu'en France, à l'intérieur du Kruger, pas de problèmes d'insécurité.


4 mn aprés, ce sont encore des Zèbre à distance plus que correcte :

Photo 222 :



et d'autres 9 mn plus tard :
Photo 223 :




Photo 224 :





Il n'y en a pas qu'un .... on commence à comprendre pourquoi les autres avaient un petit sourire narquois quand on leur a parlé de nos quelques Zèbre.

Dans la même minute, un Gnou ; un des premiers; on en avait vus avant, trop loin trop de branches.

Photo 225 :



On peut voir que la végétation change un peu; avant c'était le Bush : des buissons plus ou moins éparses avec pas trop de végétation au sol. On rentre dans une zone ou ça ressemble plus à de la savanne : de l'herbe , sèche ; avec encore toujours quelques buissons, mais vraiment éparses. ça permet de voir beaucoup plus loin. Mais ce n'est pas un changement du tout au tout; il y avait encore beaucoup de buissons sur la série suivante, et sur d'autres.

3 mn aprés, c'est une bande 25 babouins qu'on rencontre : ils longent un peu la route, on les suit, ils vont la traverser :

Photo 226 :





Photo 227 :




Photo 228 :



 Et ils vont passer au milieu de d'Antilopes et de Phacochères ; tout le monde dans la voiture est excité de voir tous ces animaux, même mon fils qui aimait bien et les babouins et les phacos; moi évidemment , je ne sais plus donner ou de l'objectif. D'autant plus que sous la menace de quelqu'un, je suis obligé d'avancer, de reculer, pour favoriser l'angle de prise de vue, ou de moi des autres. On va rester quasi dix minutes

Photo  229 :




Photo 230 :



Photo 231 :



Photo 232 :




Photo 233:



Ma femme me pousse encore à laisser tout ce petit monde, on a de la route. A partir de là, c'est décidé on ne sarrète plus pour le moindre piaf......




.... mais pour ça si :

photo 234 :




Deux Hyènes sont couchées au bord de la route ; de loin, ça paraissait pas plus gros qu'un tas de crottin d'éléphants... on passe à quelques centimètres, sans qu'elles ne bougent; je m'éloigne un peu pour limiter l'effet plongée .

Photo  235 :





c'était dans la même minute que les babouins. on reste quelques minutes , et on se sauve; la route nous attend. plus d'arrêts , sauf vraiment il y a quelque chose  qui vaut la peine, comme trois minutes plus tard, un beau Kudu par exemple :

Photo 236 :




on reste deux-trois minutes; ma femme :
-on y va
et on reprend la route, toujours sans arrêts..... sauf si un Chacal à Chabraque s'amuse à poser pour nous, deux minutes plus tard :

Photo 237 :



Et on repart à fond : 50 km/h la vitesse maximale autorisée.  on roule............... 1 mn; encore obligé de s'arréter ; des Kudu tout prés de la route :


Photo 238 :





Pause express, photo pas top, trop "bordée", (on dit bien centrée !)  mais on repart, on va finir par être en retard.


Je vous parle des photos que j'ai prises, mais évidemment, il y a tous les animaux qui étaient trop loin, trop derrière les branches, trop "communs" comme les Impala qu'on voit, dont je ne parle pas , mais que  ma fille note sur sa feuille : le crayon commence à chauffer !

Deux minutes plus tard, encore obligés de s’arrêter : là ce sont des Gnou qu'on avait pas encore trop vus, et qui sont tout proches.

Photo 239 :



On repart, et on fait quand même des kilomètres, en voyant des animaux, mais sans s'arréter pendant 20 mn; et là des Autruches, on en avait déjà vus, mais pas aussi bien, obligés de s'arrêter :  :lol:

Photo 240 :



je reste quand même deux minutes, et sous l'impulsion de ma femme, on repart. à fond parce que là , il est déjà 17h, et il reste encore des kilomètres. Les Impala, les Zebre, les Gnou défilent sous nos yeux. Ma fille note ce qu'on voit; elle a du mal à suivre :
- 10 Gnou à gauche
 - 2 à droite
- non 5
- + 4; et  15 Zèbres
- 6 Impalas à droite
- non 8
+ 2 à gauche
- une tortue !!
-Ou ???
-sur la route :

Photo 241 :



prise au 300 par ma femme; je ne prends pas le temps de la prendre , on repart .

-20 zebres à droites
-10 à gauche
-non 15
-non 20
-non 30
-15 gnous à droite
-les zebres il y en a encore plein , 30 -40
-je note combien ?
- 35
-encore 15 Impala à gauche
-doucement j'ai pas le temps de noter:
-silence et note!  :lol:
-mais si tu crois que c'est facile !
l'ambiance est au beau fixe dans la voiture, tout le monde est euphorique sous le charme de cette avalanche d'animaux.

On s'arrète une dernière fois pour prendre ce petit Zebre :

Photo 242 :




-avance ! On a encore des kilomètres !
-c'est bon on s'arrétera pas à Satara comme prévu, et ça ira. 
On roule ; une ou deux voitures arrêtées , avec les objectifs braqués tout prés de la route ; encore une hyène couchée ; que je ne verrais même pas derrière les voitures ; j'ai ralenti, mais pas arrêté, Talamati nous attend à « quelques » kilomètres. l en reste combien au fait des kilomètres? tu peux compter???

et là, petite catastrophe; il nous reste 53 mn avant la fermeture du camp; sachant qu'il nous reste de la piste limitée à 40 km/H, de la route limitée à 50; soit une vitesse moyenne de 45km/H. Il faudrait qu'il nous reste environ 40 km à faire. il en reste 54 à partir de Satara, et on y est encore pas.  :x  :x

A partir de là, plus d'arrêts, et on roule, roule, vite , trop vite.  :oops:  :oops:  En général j'essaie de me comporter en bon citoyen, surtout à l'étranger. Encore plus ici au Kruger ou on a pris tellement de plaisir, le minimum ce serait de respecter les règles. Mais impossible de respecter l'horaire de fermeture et la vitesse. ça me soûle de me comporter comme un gros con de Français qui fait n'importe quoi, mais pas trop le choix. Je suis toujours à 20/30 km/h au dessus de la limite. A 80, je risque de me prendre un PV; et le lendemain, on a croisé des touristes qui avaient vu des radars. Mais à 80, il me semble qu'on peut éviter un animal qui traverserait.

Les kilomètres défilent ; obligés de ralentir une fois à cause d'un troupeau d'impalas au milieu de la route. Une seconde fois à cause de Mangoustes naines aussi sur la route.

On finit par quitter la route, il nous reste encore 35 km de pistes; je roule un peu moins vite à cause de la limitation, aussi car à 70 sur de la piste, parfois ça commence à glisser un peu. Sur la partie piste, on voit des animaux mais beaucoup moins qu'autour de Satara; on croise quand même quelques éléphants pas trop loin qu'on pourrait prendre en photos; mais la mort dans l'âme on les passe sans s’arrêter.  :x

Je continue toujours à fond, super concentré, le pied prêt à enfoncer la pédale de frein. Heureusement, obligé de le faire , un félin en plein de milieu de la route; arrêt en catastrophe, le Serval passe à droite; comme je suis arrêté, je prends quand même une photo ; à 560 isos, F5.6, 500mm, 1/90 ; moteur non arrété; complètement loupé !!!  on voit juste que c'est un félin.  en plus il est dans les herbes, on voit à peine la tête. Je suis pour le moins "lunatique"  :roll:   et si une demi-heure avant, c'était la pleine forme , la perspective d'avoir des petits soucis me fait passer du coté obscur,pas forcément de la force....  :roll:  je n'ai plus la tête aux photos, je ne prends pas le temps de modifier les réglages, et on reprend la piste. Il est 18 h, et on est toujours pas au camp.  j'ai beau me dire qu'on va "que" payer une amende, c'est pas la fin du monde; mais l'ambiance reste pour le moins morose.

Et encore un arrêt en catastrophe ! cette fois ci, c'est un énorme éléphant qui est juste à coté de la piste ; et on a les pétoches de passer !   :mrgreen:  :oops:   On attend un peu, on passe ??? on passe pas??? et finalement, c'est un mal pour un bien; vite l'appareil photo ; il faut qu'on le prenne et on dira que c'est de sa faute si on est en retard, il nous a bloqué le passage ; photo encore bof bof, mais on le tient notre coupable !!!  :mrgreen:
On attend un peu, et puis finalement, on voit qu'il mange, sans se soucier de nous; je recule un peu, un peu d'élan, et en serrant les fesses on passe à quelques de mètres de la bête qui se fiche pas mal de nous.... pied au plancher, on continue, mais moins tendu.

On finit par arriver au camp; enfin presque , on est à 50 m des portes mais encore impossible de passer ; encore des éléphants qui traversent!    8O  8O    Pour aller boire à une marre/abreuvoir artificiel judicieusement placé juste à coté du camp. Ils finissent pas passer, et on peut franchir les portes........du paradis !!!!!!  :D  :D
Bon, pour l'instant, je prie que le paradis ne se transforme pas en enfer à cause d'un garde trop pointilleux, car on a 15 mn de retard sur l'horaire. C'est d'une Ranger dont il est question, et elle est adorable. Je commençais à m'excuser à sortir mes arguments; inutile elle est à 100 000 lieux de nous coller un PV. On a vécu plus d'une heure de stress pour rien; bon d'un autre coté fallait quand même  rouler, il aurait pas non plus fallu arriver à 19h.

Je ne recommande évidemment pas d'arriver en retard comme on a fait. 1. par principe. 2. par ce que, Talamati, c'est un tout petit camp : la réception, et 15 maisons, et c'est tout ; avec une seule ranger le soir, seule, sans chef … dans les grands camps, ça ne se serait pas passé forcément de la même façon ; il y a aussi le facteur humain ; elle était adorable, mais c'est comme partout, on est tombé sur d'autres ranger  moins adorables !  :roll:

Elle nous explique ou est notre logement, et on va aussitôt ….........sur l'observatoire en face de la réception ; il y a 26 éléphants entrain de boire à 50 m !  8O  on reste un peu à les admirer, à prendre quelques photos ; loupées trop tard. ET puis on regagne le logement.

8
Hello

Je pense qu'il faut rapidement ouvrir un peu le choix en autorisant le choix de 2 images par section et  participants sinon la selection va s'avérer facile par manque d'images.

La date du 16/12 est déjà  là. Prenons un peu de temps jusqu'à la fin du mois. 

mb 
9
Le brame / Re : A la mémoire des grands cerfs d'antan + MAJ du 10.12
« Dernier message par blizzardbeast le Hier à 21:50:53 »
100 il est installé à mi pente et surveille se qu'il se passe en dessous

101 il ne perd pas de l'œil non plus les biches qui sont à sa hauteur

10
Le brame / Re : A la mémoire des grands cerfs d'antan + MAJ du 10.12
« Dernier message par blizzardbeast le Hier à 21:48:14 »
98 il reste couché alors que la lumière baisse de plus en plus

99 le lendemain avec ma fille, le 12 cors est dans les pentes en dessus de nous

Pages: [1] 2 3 ... 10