Auteur Sujet: Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?  (Lu 23602 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pudro

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 5572
  • Sexe: Homme
  • Wildlife french fries eater pro full time
    • www.franckrenard.com
A lire ceci, il y a de quoi se poser la question.

http://ferrierephotographe.typepad.fr/photo_rflexions/

Quand un groupe de presse de cette puissance dénigre à ce point le travail des pro, ça interpelle...

F.
Franck Renard/Spa - Belgique
www.franckrenard.com

bonam

  • Invité
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #1 le: 08 Mars 2009, 12:07:13 »
différence entre un pro et un amateur c'est quoi???Certainement pas que l'un soit meilleur que l'autre!Le pro gagne sa vie avec c'est la ,la seule différence.Moi en tant qu'amateur je serai ravi d'avoir une photo sur géo(attention ce n'est que mon point de vue d'amateur,qui gagne sa vie autrement!!).Le concours sur image et nature tous les mois,vu la qualité exponentielle,contribue aussi dans ce cas a tuer la profession....ou photo fan,qui vont également dans ce sens,enfin bref de plus en plus sur bénélux les pros se plaignent ,cherchez l'originalité que les amateurs n'ont pas faute de temps!

Hors ligne diaph52

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1410
  • Sexe: Homme
    • MES PHOTOGRAPHIES PEREGRINES
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #2 le: 08 Mars 2009, 12:36:22 »
Je ne pense pas que c'est en dressant les pros contre les amateurs que l'on arrivera à résoudre quelque problème que ce soit ! Même si les occasions de le faire sont nombreuses, comme on peu le constater sur ce forum (moyens techniques, affûts payant, et j'en passe...).

Le principe de base est que "tout travail mérite salaire". Donc, à partir du moment où l'on a fourni un travail pour sortir une photo, celle-ci a un coût, et l'acheteur, que ce soit d'un tirage original ou d'un droit d'utilisation, doit en payer ce coût. Je comprend l'attitude des pros face à des amateurs qui bradent leur travail en pretextant qu'ils ont un autre gagne pain, pendant que leur seul ego est de se voir publier. Ils cassent de la sorte la branche sur laquelle ils sont assis, et tournent le dos ainsi à toute chance de pouvoir embrasser un jour la profession, car de nombreux (jeunes) amateurs caressent secrètement ou non ce doux rêve. En tout cas, ceux qui n'embrassent pas l'ambition de devenir un jour pros, cassent la branche sur laquelle ils sont communément assis et montrent ainsi leur faible sens de solidarité de par un  attitude pour le moins "je m'en foutisme".

Il faudrait peut-être simplement faire un rappel à la législation et la faire appliquer, par les photographes autant que par les donneurs d'ordre. Il faut  savoir que tout amateur qui vend une photo ou un droit de reproduction sans être déclaré sous une forme ou une autre d'activité est dans l'illégalité (la plus simple semblant être celle d' "auteur-photographe" ou le tout nouveau statut d'"entrepreneur individuel"). Dans tout les cas, lorsque l'on génère des revenus, on doit payer les impôts ou les taxes afférentes à ces revenus, même si ce n'est pas une tâche très agréable et à laquelle on se soument toujours en grinchant.

Je pense, pour terminer, que tout amateur ne devrait pas vendre à bas prix sa production, (au risque de s'entendre dire "c'est trop cher" et de refuser la transaction) encore moins la donner. Vendre une photo à son juste prix n'est pas "se prendre pour un pro", mais replace tout travail à sa juste valeur. Il faut également absolument refuser de participer à des concours ou contributions (comme le propose ici GEO)  dont les contreparties dépassent la simple utilisation des photos pour la seule promotion de la manifestation.

Personnellement, je me sens "photographe", et je souhaiterais que cette grande communauté, melant pros et amateurs, puissent continuer à se retrouver dans une seule grande fête unique comme elle sait le faire tous les ans à Montier et dans de nombreux concours et expositions.

Hors ligne chris51

  • Mésange huppée
  • *
  • Messages: 204
  • Sexe: Homme
    • claudel-photos
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #3 le: 08 Mars 2009, 12:54:54 »
Ben ... je n'achète jamais GEO ! Je ne consulte JAMAIS leur site ... Je ne sais pas pourquoi, il ne me plaisait pas beaucoup . Et, après avoir lu Pudro, il me plait encore moins !

Hors ligne Krisprols

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1514
  • Sexe: Homme
    • christophedoucet.org
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #4 le: 09 Mars 2009, 09:38:09 »
Salut Franck et aux autres,

Ce genre de clauses n'est pas nouveau, mais il tend clairement à se multiplier. Dans le même esprit, on pourrait aussi citer le règlement du concours terre sauvage, pareil avec linternaute, flikr et même national geographic parmi beaucoup d'autre comme ça, dès qu'on y dépose ses photos. L'exemple le plus récent est trucbook qui s'était aussi attribué tous les droits des médias publiés sur leur plateforme et qui a fait machine arrière face à la vague de protestation qui gonflait sur le net.

Cependant, je crois que dans le cas des grands magazines, il faut relativiser puisque quand on connait les grilles tarifaires lorsqu'on bosse avec eux, les prix restent honnêtes même si en forte baisse depuis quelques années. Et jusqu'à maintenant on dénonce beaucoup ce genre de clauses, mais ont-elles déjà été mises en application? Il serait intéressant de savoir si oui, parce que ça n'est pas arrivé à ma connaissance.

En outre si utilisation abusive il y a, rien n'empêche de faire appliquer le code de la propriété intellectuelle et du droit d'auteur, qui reste tout de même bien protégé (en France du moins), ce genre de clauses ne le respectant aucunement.

Mais nul doute que la profession de photographe est fortement malmenée, et ceux qui continuent de l'exercer souffrent de plus en plus. Les réseaux d'auteurs(photographes mais pas seulement) qui se créent sont de plus en plus nombreux, et ce n'est pas pour rien. La différence majeure entre un pro et un amateur, c'est que le second peut vendre à perte voir donner, alors que le premier ne peut pas.

Enfin comme ça ne semble toujours pas clair pour tout le monde, il y a très peu de pros sur Benelux, et Franck n'en n'est pas un.


Hors ligne alainh

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1956
  • Sexe: Homme
    • au gr du vent
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #5 le: 10 Mars 2009, 06:40:01 »
bonjour

   Pression, prise de conscience ???     en tout cas, ça bouge, on ne peut que les en féliciter même si le paragraphe 6-4 reste tres chargé !!

           http://www.geo.fr/geo-pour-le-photoreportage-32867?1

 amicalement
alain
« Modifié: 10 Mars 2009, 06:43:11 par alainh »

Isardpasagile

  • Invité
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #6 le: 11 Mars 2009, 16:47:29 »
Pour information certaines collectivités territoriales comme les conseils généraux ou régionaux ou des syndicats mixtes (parcs naturels régionaux) organisent des concours photographiques dont le règlement stipule que les participants abandonnent leurs droits d'auteur.
Que seraient prêts à faire certains pour voir leur nom en haut de l'affiche même s'il s'agit de léser des personnes qui en vivent...

Hors ligne smeys

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1077
  • Sexe: Homme
  • 7DII, 10 à 700 mm
    • N&B animaliers
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #7 le: 11 Mars 2009, 17:14:34 »
juste pour pondérer ces réaction épidermiques.
Il y a 2 ans j'ai aidé une société à monté un concours photos. Il s'agissait d'une récolte de fond dans le cadre d'une campagne de conservation européenne. Les images du concours devait être utilisé a l'intérieur de l'entreprise (affichage public des résultats du concours) sur leur site internet (même raison) et potentiellement dans d'autres entreprises en europe (expo tournante des sélectionnées), sur le site internet de l'organisation de conservation ainsi que sur quelques document afférents.

Bref dans tous les cas les images n'étaient utilisées QUE dans le cadre du concours mais par bcp de monde et bcp de support. Et quand le règlement est revenu de chez l'avocat (pour contrôle) il était archi blindés des mêmes clauses qui ont attiré les foudres de tous le monde dans le cas du règlement de Géo et aurait découragé tout photographe un peu pointilleux. Il s'agissait pourtant d'un petit concours qui à l'échelon européen n'a pas du faire plus de 500 images en tout.
Le juriste avait seulement bétonné la sécurité pour les organisateurs du concours sans aucune arrière pensée commerciales.

Tous cela pour dire que même sans arrière pensée nauséabondes, les services juridiques des grands groupes, déploient la cavalerie lourde sans se douter forcément des retombées ensuite chez utilisateurs. Je pense que cela explique en partie ces "accidents" à répétitions. Le monde est devenu tellement procédurier et complexe que cela devient une gageure de rédiger ce genre de règlement en assurant à la fois la sécurité juridique de l'organisation et en ménageant les susceptibilités des photographes.

Maintenant soyons clairs aussi cette ambiguité à parfois bon dos et la volonté sous sous-jacente n'est alors plus la sécurité juridique mais l'acquisition à vil prix d'images en grand nombre. Mais dans le cas de géo je vois mal ce qu'ils auraient pû faire d'image sur compressé en jpeg et en basse def de surcroit à l'intérieur de leurs pages ...
« Modifié: 11 Mars 2009, 17:20:06 par smeys »

Hors ligne ckonig

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1608
  • Sexe: Homme
    • http://www.konig-photo.com
Re : Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #8 le: 14 Mars 2009, 12:34:08 »
cherchez l'originalité que les amateurs n'ont pas faute de temps!

C'est exactement ce que je pratique, seulement l'originalité est souvent une excellente idée, qui malheureusement pour nous est copiée l'année d'après par beaucoup d'autres.
J'ai commencé des stages photo en 2003 à cette époque l'offre était très limitée, maintenant ce sont les associations qui nous passent devant en cassant les prix. J'ai, par exemple, travaillé comme formateur pour la Nikon school en 2005 avec Maurice Chatelain et Alain Pons, l'an d'après Nikon nous remplaçait par des membres d'une association qui maintenant, couvre l'ensemble du territoire avec des sorties Photo Nature pour la Nikon School. Autant dire qu'une telle source de revenus s'est tarie pour nous trois.
Ne vous faites pas d'idées fausses dès qu'il y a de l'argent à gagner, une bonne idée est aussitôt reprise que ce soit dans le domaine de la photographie ou ailleurs du reste.
J'ai la chance de travailler des sujets qui sont pas ou peu exploités par les amateurs, invertébrés marins, micro-mammifères entre autres, croyez-vous que les prix soient plus élevés pour autant? non depuis un an, et pour la plupart des ventes, j'ai constaté que ce sont mes clients qui fixent le prix de ce qu'ils veulent, sinon ils vont ailleurs.....
Que faire? pour ma part je privilégie mes clients avec un service rapide, il m'est arrivé qu'il ne se passe pas plus de 3 heures entre la demande de photo pour le NY Times l'établissement du devis, son acceptation et la livraison... 36 heures pour boucler six pages dans un prochain Images et Nature: interview, making off, et livraison....
Je suis rentré hier à 16 heures des Antilles où j'étais parti travailler, 21 photos étaient envoyées à La Salamandre avant 18 heures....
Des fois c'est fatiguant et j'aimerai pouvoir souffler un peu, mais je tiens à continuer mon activité de photographe, j'avoue que la pression dûe aux amateurs et aux magazines est difficile à supporter en tant que photographe indépendant, heureusement que la passion reste.


Hors ligne Alliez Bernard

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 5287
  • Sexe: Homme
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #9 le: 20 Mars 2009, 10:33:46 »
Le débat photographe pro contre photographe amateur est ici un peu hors sujet.
On est confronté à la malhonnêteté d'un groupe de presse qui cherche à obtenir des images gratuites. L'offre dépassant la demande est déjà un gros problème pour les pro, cette clause d'utilisation est une honte et ne sert pas le magazine.

Hors ligne Frederic Desmette2

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 991
  • Sexe: Homme
    • Frederic Desmette
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #10 le: 20 Mars 2009, 12:13:42 »
Bonjour
Petite question?
Chasseur d`images et images et nature. Ces deux revues remunerent t`elle les photographes qui font des articles,ont des photos publiees dans leur magazine? Je ne sais pas , pourriez vous me repondre
Merci
Frederic Desmette

Hors ligne Olivier_S

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4690
  • Sexe: Homme
    • Balade Nature
Re : Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #11 le: 20 Mars 2009, 14:26:32 »
Bonjour
Petite question?
Chasseur d`images et images et nature. Ces deux revues remunerent t`elle les photographes qui font des articles,ont des photos publiees dans leur magazine? Je ne sais pas , pourriez vous me repondre
Merci
Frederic Desmette

Image et nature OUI
Pour CI je ne sais pas.

Hors ligne emmari

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1713
  • Sexe: Homme
    • Emmanuel Boitier - Photographies
Re : Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #12 le: 20 Mars 2009, 14:58:58 »
Bonjour
Petite question?
Chasseur d`images et images et nature. Ces deux revues remunerent t`elle les photographes qui font des articles,ont des photos publiees dans leur magazine? Je ne sais pas , pourriez vous me repondre
Merci
Frederic Desmette

Je confirme pour I&N.
Pour CI, il faut demander aux membres de Bouts de Planète qui ont eu un portfolio dans Photofan :mrgreen: mais comment dire... :?
emmari

Hors ligne ckonig

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1608
  • Sexe: Homme
    • http://www.konig-photo.com
Re : Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #13 le: 20 Mars 2009, 16:11:11 »
Bonjour
Petite question?
Chasseur d`images et images et nature. Ces deux revues remunerent t`elle les photographes qui font des articles,ont des photos publiees dans leur magazine? Je ne sais pas , pourriez vous me repondre
Merci
Frederic Desmette

Oui Image et Nature payent les photos.
Pour ce qui est de CI, ce qui paye: la couverture (env 360€ pour moi en 2005), l'actu des agences, (environ 100€ pour moi en 2003) et probablement les porfolios pro, mais comme je n'en ai pas fait, je n'ai pas de chiffres. Il faut préciser que ces chiffres datent et qu'ils ont pu changer depuis le temps.

Hors ligne M@kro

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1112
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #14 le: 21 Mars 2009, 23:01:50 »
Quelque part, vu aussi la qualité que certains amateurs peuvent avoir, ca ne m'étonne pas ...
Tout groupe de presse ou autres organismes cherchera à débourser moins d'argent ...
(surtout si c'est digiré par des "capitalistes-actionnaires" et non par des passionnés)
Menfin, vu l'évolution de la photographie comme un bien de consommation, ca laisse songeur ...
Et plus ca va, plus ca risque d'être dur pour les pros vu la concurrence, la crise, etc ...
En matière d'écologie, on a eu le tri sélectif ... maintenant, on a le tir sélectif

Hors ligne phedrienne

  • Phdrienne
  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 703
  • Sexe: Femme
  • Colette
    • galerie Colette Fournier
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #15 le: 22 Mars 2009, 10:49:03 »
Bonjour
Peut-être manque t’il simplement de données chiffrées et de paramètres d’informations exactes sur le monde pro. Je m’explique : on entend toujours parler et on pense spontanément aux grandes agences et aux photographes de renom, comme dans tous les milieux d’art, d’ailleurs. Du coup on se focalise ( c’est le cas de le dire) sur des stéréotypes et on raisonne à faux.
Vivre de ce genre de métiers est difficile, toutes disciplines confondues, dans l’édition c’est pareil, parce qu’il ya eu un glissement relatif de compétences en effet vers le plus grand nombre et une malhonnêteté peut-être aussi des décideurs, prompts à profiter d’un système. Effectivement, faute d’avoir ces données, l’amateur passionné, tout à son plaisir de voir un de ses clichés choisis, s’empressera souvent de le donner sans autre condition. C’est donc au milieu pro de faire connaître et entendre aussi ses conditions de travail , d’expliquer. Puis, aux amateurs, dont je suis, de ne pas tout confondre, et d’entendre ces données. On  ne s'improvise pas photographe de métier et il faut bien plus qu'un oeil et qu'une sophistication de matériel couteux.
Plus qu’une confrontation de milieu, stérile, une pédagogie ouverte, des infos claires, amorcerait un vrai débat sur le fond.
Amicalement.  :grin:
« Modifié: 22 Mars 2009, 10:51:43 par phedrienne »
Photographier, c'est aussi voir avec son esprit.....www.phedrienne.com

Hors ligne oseydoux

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 8681
  • Sexe: Homme
    • www.oseydoux.com
Bonjour
Petite question?
Chasseur d`images et images et nature. Ces deux revues remunerent t`elle les photographes qui font des articles,ont des photos publiees dans leur magazine? Je ne sais pas , pourriez vous me repondre
Merci
Frederic Desmette

Je confirme pour I&N.
Pour CI, il faut demander aux membres de Bouts de Planète qui ont eu un portfolio dans Photofan :mrgreen: mais comment dire... :?
emmari

Chez CI et pour publication d'un portfolio dans Photofan, le moins que l'on puisse dire, c'est que les conditions sont plutôt opaques et surtout notifiées à nulle part !
Leur politique est la suivante : Les amateurs ne sont pas rémunérés mais les pros oui... (dans l'absolu, c'est sympa et plutôt correct pour les pros mais je connais des amateurs qui ont été rémunérés... et des pros qui ne l'ont pas été, spontanément en tous cas.  er4 ) Un amateur qui fait la couverture de Photofan n'est pas rémunéré. Je trouve assez lamentable de ne pas jouer la transparence à ce sujet et, pour ma part, je ne renouvellerai pas l'expérience tant que je ne serai pas pro.  :mrgreen:

Au fait, comment différencie-t-on un pro d'un amateur déjà ?
« Modifié: 22 Mars 2009, 15:50:09 par oseydoux »

Hors ligne Pudro

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 5572
  • Sexe: Homme
  • Wildlife french fries eater pro full time
    • www.franckrenard.com
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #17 le: 22 Mars 2009, 15:41:25 »
"Au fait, comment différencie-t-on un pro d'un amateur déjà ?"

M'enfin Olivier tu le sais pourtant bien, l'amateur c'est celui qui n'hésite pas à se déguiser en pingouin (ou à défaut en pigeon) !

 uy8
Franck Renard/Spa - Belgique
www.franckrenard.com

Hors ligne oseydoux

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 8681
  • Sexe: Homme
    • www.oseydoux.com
Re : Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #18 le: 22 Mars 2009, 15:52:42 »
"Au fait, comment différencie-t-on un pro d'un amateur déjà ?"

M'enfin Olivier tu le sais pourtant bien, l'amateur c'est celui qui n'hésite pas à se déguiser en pingouin (ou à défaut en pigeon) !

 uy8

Finalement, vaut mieux être un pingouin qu'un pigeon.. on tombe de moins haut.  :wink:  :mrgreen:

Hors ligne M@kro

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1112
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #19 le: 22 Mars 2009, 16:16:30 »
@phedrienne
 tu dis " Effectivement, faute d’avoir ces données, l’amateur passionné, tout à son plaisir de voir un de ses clichés choisis, s’empressera souvent de le donner sans autre condition Tu y vas donc un peu vite, et ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de données chiffrées (en parlant de valeur d'une photographie) qu'un amateur donnera ses photos. D'ailleurs, bcp d'amateurs sont en agence, qui ne refusent pas d'avoir des photographies de pro et d'amateur sur les mêmes sujets.
En matière d'écologie, on a eu le tri sélectif ... maintenant, on a le tir sélectif

Hors ligne phedrienne

  • Phdrienne
  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 703
  • Sexe: Femme
  • Colette
    • galerie Colette Fournier
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #20 le: 22 Mars 2009, 18:29:27 »
Bonjour
J'ai dis souvent, je n'ai pas dis toujours! Puis le fond du propos n'est pas de déprécier le trvail des uns ou des autres, mais de poser un débat. le challenge n'est pas le même quand on veut vivre de sa passion, en faire un métier avec un statut difficile à assumer et précaire, et quand on vend ou donne ses clichés à l'occasion. Je ne condamne donc rien mais dis qu'il faut se poser des questions. J'ai approché de près plusieurs photgraphes pro dans l'animalier et ailleurs, et le discours sur le parcours est éloquent. Or, c'est un fait sur lequel on ne s'interroge guère, et je raisonne donc plutôt en complémentarité qu'en opposition sur ce sujet....ou  en intégriste !
 :grin:
Photographier, c'est aussi voir avec son esprit.....www.phedrienne.com

Hors ligne Cdric Girard

  • Un bourguignon en Champagne
  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4855
  • Sexe: Homme
    • Photo nature de l'Aube
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #21 le: 23 Mars 2009, 17:01:28 »
Bonjour

Sujet intéressant au possible...

Pour répondre aux questions concernant CI : c'est 250€/couverture et 150€/page (pour Photofan c'est moins, je crois 150€/couv et 80€/page ; de mémoire, je ne sais pas je n'y suis jamais paru) ; de manière générale les magazines payent, il suffit d'afficher clairement son statut. Pour CI, le dossier avec papier à entête a suffit me concernant (donc n° de SIRET et tout le reste - je parle pour les français, pour nos amis belges et suisses, je ne sais pas comment sont identifiées les entreprises/entrepreneurs)

Pour ce qui est des clauses abusives (car il s'agit bien de cela), je dirais que le problème est un peu plus complexe. C'est un ensemble de "petites" choses qui pourrissent la situation, et le coup de Géo n'est finalement qu'une goutte d'eau dans l'océan de merde dans lequel s'enlise la profession  fhfh

Quand les magazines (surtout ceux qui basent leur ligne éditoriale sur la qualité de l'iconographie !) auront bien compris l'importance de rémunérer convenablement ceux qui leur fournissent les briques pour construire leurs articles, quand ils auront pris conscience que les photos à 1€ contribuent à scier la branche sur laquelle ils ont une fesse à nos côtés, alors on aura déjà résolu une toute petite partie du problème !

D'où cette action de l'UPC que je soutiens à 300% => Sauvons la photographie !

Hors ligne M@kro

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1112
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #22 le: 23 Mars 2009, 19:07:34 »
Cédric, les magasines peuvent parfaitement se fournir auprès de "banques" photos (agence, etc..) afin d'illustrer des articles ou le canard entier, la donne n'est donc plus du coté des magazines, mais des agences, et là il y a bcp à dire aussi. (il y a des agences qui prennent amateurs et pros sans distinction, du moment que la qualité est là, et il y en a même bcp ici même qui en font parti ... pour moi, le débat est plutot du coté des agences qui pourraient vendre au même prix, une photo ou un reportage d'un pro que d'un amateur, mais ca, on ne sait pas réellement ce qui se passe, et c'est surement pas dans leurs intérêts de le faire savoir)
Et sincèrement, un pro peut facilement se casser la tête aussi à vouloir vendre à des prix "normaux" mais ne jamais rien vendre ou vendre trop peu pour en vivre (et pas en survivre) et d'autres qui réagissent pour vendre plus mais à plus bas prix. (la concurrence entre pros me semblent déjà plus ardus qu'il y a quelques années, et "tout le monde" se dit pro aussi alors bon ...)
En matière d'écologie, on a eu le tri sélectif ... maintenant, on a le tir sélectif

Hors ligne phedrienne

  • Phdrienne
  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 703
  • Sexe: Femme
  • Colette
    • galerie Colette Fournier
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #23 le: 23 Mars 2009, 19:47:17 »
Tu soulignes un point intéressant et sur lequel je ne connais rien. Quel est le statut du photographe dit pro? Y a-t'il le même genre de dinctinction que pour un journaliste avec ou sans carte de presse? Ou bien l'immtraiculatio en tant qu'indépendant suffit-elle?
Merci !
 :?
Photographier, c'est aussi voir avec son esprit.....www.phedrienne.com

Hors ligne GLaG

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4173
  • Sexe: Homme
    • Lumires de l'Alpe
Re : Ce sont les amateurs ou les magazines qui tuent les pro ?
« Réponse #24 le: 23 Mars 2009, 20:05:56 »
 En France il n'y a pas de statut de photographe pro, en tout cas pour le photographe qui vend des droits d'utilisation d'images (je ne parle pas des photographes de mariage, etc..).

 N'importe qui peut vendre des droits d'utilisation d'images à un éditeur, une entreprise, pour impression, campagnes d'affichages, etc. Le diffuseur se charge de payer des cotisations sociales (environ 9% du total) et le photographe déclare les revenus aux impôts avec les traitements et salaires.

 Quand l'activité devient importante, voire principale, et en particulier si l'on souhaite pouvoir récupérer la TVA, déduire les frais (matériels, trajets), il est possible de se déclarer "auteur-photographe" auprès de son centre des impôts : c'est simple, cela n'engage à rien, présente des avantages, mais n'est pas obligatoire.

 Le photographe pro, c'est celui dont les revenus proviennent majoritairement de la photo, dit-on en général..