Auteur Sujet: [Etalonnage] Etalonner son écran sous Windows/Linux/Mac avec Argyll CMS  (Lu 16245 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne RonanNormandie

  • Grive musicienne
  • *
  • Messages: 394
  • Sexe: Homme
Bonjour à tous,

J'ai écrit ce petit tutoriel pour le forum des Sonyistes enragés, je vous en fait donc profiter pour ceux qui aiment mettre les mains dans le cambouis.

Beaucoup de fabriquants de sondes brident leurs logiciels de calibration pour artificiellement créer une gamme de produits, grosso-modo : pro et pas-pro. Avec Argyll CMS, logiciel libre, il est possible d'exploiter sa sonde d'entrée de gamme (Spyder2 Express par exemple) avec plus de finesse et de performance que la version pro !

Il y a toutefois un prix à payer : sa non convivialité. Si vous n'êtes pas un minimum à l'aise avec la ligne de commande Unix ou DOS, passez votre chemin, ce logiciel n'est pas pour vous.

Pré-requis

Pour pouvoir utiliser Argyll CMS, il vous faudra possèder une sonde compatible, en voici une liste extraite de la documentation du logiciel :

X-Rite:
    DTP20 "Pulse"                                 - "swipe" type reflective spectrometer, that can be used untethered.
    DTP22 Digital Swatchbook                      - spot type reflective spectrometer.
    DTP41                                         - spot and strip reading reflective spectrometer.
    DTP41T                                        - spot and strip reading reflective/transmissive spectrometer.
    DTP51                                         - strip reading reflective colorimeter.
    DTP92                                         - CRT display colorimeter.
    DTP94 "Optix XR" or "Optix XR2" or "Optix Pro"- display colorimeter.

Gretag-Macbeth (now X-Rite):
    Spectrolino                                   - spot reflective/emissive spectrometer
    SpectroScan                                   - spot reflective/emissive, XY table reflective spectrometer
    SpectroScanT                                  - spot reflective/emissive/transmissive, XY table reflective spectrometer
    Eye-One Pro                                   - spot and "swipe" reflective/emissive spectrometer
    Eye-One Monitor                               - spot and "swipe" emissive spectrometer
    Eye-One Display 1 or 2  or LT                 - display colorimeter
    Huey                                          - display colorimeter

Sequel imaging (Now X-Rite):
     MonacoOPTIX                                  - display colorimeter (Treated as an Eye-One Display 1)
                                                    [The Sequel Chroma 4 may also work.]

DataColor ColorVision:
     Spyder 2                                     - display colorimeter (Note that the user must supply firmware)
                                                    [The Spyder 1 also seems to work.]

Other:
    Colorimètre HCFR                              - display colorimeter

Il vous faudra aussi possèder les droits administrateur/root de votre machine.

Installation sur Linux

Il faut commencer par télécharger Argyll CMS sous forme binaire :

Argyll CMS pour Linux i386
Argyll CMS pour Linux amd64

A partir d'ici, il faut avoir les privilèges "root".

Décompressez l'archive dans un répertoire temporaire. Tous les exécutables qui nous intéressent se trouvent dans le répertoire bin. Un bon endroit où les stoquer est le répertoire /usr/local/bin.

Si vous utilisez la sonde Spyder2, il faut récupérer le fichier binaire du firmware. Cela peut-être fait en utilisant la commande spy2en qui va le rechercher sur votre CD d'installation Colorvision. Le fichier résultant s'appelle spyd2PLD.bin et doit être placé à côté des exécutables d'Argyll CMS (/usr/local/bin dans mon cas). Dans la mesure où il n'est pas possible d'utiliser se firmware sans avoir acheter la sonde au préalable, je vous le fourni ci-dessous.

Firmware Spyder2

Si vous êtes fainéants, vous pouvez tout de suite utiliser Argyll CMS en étant "root", cela fonctionnera. Si par contre vous voulez qu'un utilisateur standard puisse l'utiliser sans avoir à passer par les privilèges de super-utilisateur, il vous faudra faire encore une petite manipulation :

Copiez le fichier 55-Argyll.rules dans le répertoire /etc/udev/rules.d et renommez le sous le nom 99-Argyll.rules. vérifiez qu'il appartient bien à root:root avec les droits 644. Redémarrez udev et cela devrait fonctionner. Dans le cas où votre distribution n'utiliserait pas udev où que sa configuration par défaut ne serait pas adéquate, vous pouvez vous référrer à la documentation d'Argyll sur le sujet.

Calibration de l'écran

C'est la première phase de l'étalonnage de votre écran. Elle consiste à définir les réglages de votre moniteur pour approcher au mieux de vos préférences d'affichage, mais aussi à définir la courbe de rendu des couleurs de votre carte graphique pour corriger le point blanc et l'axe des gris.

Cela se fait avec la commande dispcal

Voici une ligne de commande typique que nous allons décortiquer :

dispcal -v -yl -t 6500 -gs -B 140 mon_profil
  • -v -> pour avoir toutes les informations de mesures
  • -yl -> pour calibrer un écran LCD (utiliser -yc pour calibrer un écran cathodique)
  • -t 6500 -> on désire un point blanc à 6500K
  • -gs -> Regler la courbe gamma sur celle du sRGB (~2.2)
  • -B 140 -> Choisir une luminosité maximum de 140 cd/m²

Une fois la commande lancée, Argyll recherche la sonde. Si tout se passe bien, il la trouve et vous demande d'appuyer sur une touche après l'avoir placé sur l'écran. Vous obtenez alors le menu suivant :

1) Black level (CRT: Offset/Brightness)
2) White point (Color temperature, R,G,B, Gain/Contrast)
3) White level (CRT: Gain/Contrast, LCD: Brightness/Backlight)
4) Black point (R,G,B, Offset/Brightness)
5) Check all
6) Measure and set ambient for viewing condition adjustment
7) Continue on to calibration
8) Exit

Les menus de 1 à 4 permettent de règler les points noir et blanc ainsi que leur luminosité. Sur un écran LCD de bureau, on ne peut en général regler que le point blanc et sa luminosité (menus 3 et 2). Sur un écran de portable, on ne peut rien regler du tout, vous pouvez directement passer au menu 7.

Pour un écran de bureau LCD standard : commencez par régler la luminosité du blanc avec le menu 3. Celui-ci vous affiche la luminosité en cd/m². A vous d'approcher au mieux la valeur souhaité (ici 140) en réglant la luminosité de votre écran (brightness en anglais). une fois terminé, appuyez sur la barre d'espace pour revenir au menu principal.

ATTENTION : Il y a un bug dans la gestion de la sonde Spyder2 et il faut quitter dispcal (Ctrl-C) puis le relancer avant de passer au menu suivant. Si vous ne le faite pas, la sonde mesurera tout le temps du noir (cela ce voit tout de suite). Il faut effectuer cette manipulation après chaque menu.

Passons maintenant au menu 2. Après avoir mesuré quelques couleurs de votre écran Argyll va vous afficher une ligne qui ressemble à cela :

Current Br 143.97, x 0.3237, y 0.3363  DE  5.1  R-- G-  B+
Il va la mettre à jour régulièrement et elle représente le point blanc actuel mesuré sur l'écran par la sonde. La valeur après "DE" nous intéresse : c'est l'écart mesuré au point blanc désiré (ici 5,1 DE). Pour vous rapprocher du point blanc désiré (6500K dans notre exemple), il faut modifier le gain RGB de votre écran sur son menu interne (attention, il ne faut pas toucher à la configuration de votre carte graphique, mais bien aux réglages de l'écran). Argyll vous aide en vous donnant la composante à modifier : R-- G- B+ signifie qu'il faut diminuer le rouge. R- G++ B- signifierait qu'il faut augmenter le vert. Toujours modifier la composante qui possède deux + ou deux -. Lorsque le DE est inférieur à 1, votre point blanc est bon. En dessous de 0,5 il est très bon.

Une fois les réglages de votre moniteur terminés, on peut passer à la calibration. Cela se fait simplement en passant au menu 7. Celui-ci déclenchera la mesure de tout un tas de couleurs et Argyll en déduira la courbe de calibration à rentrer dans la carte graphique. Un fichier mon_profil.cal doit normalement être créé à la fin de cette étape.

ATTENTION : Les mesures prennent du temps et seront fausses si votre économiseur d'écran s'active pendant celles-ci. Pensez donc à le désactiver ainsi que l'extinction d'écran en cas d'inactivité.

Mesure du Gamut de l'écran

Une fois calibré, il faut mesurer avec exactitude le gamut de votre écran. Pour cela il faut préparer un jeu de couleur de test pour Argyll. Cela se fait avec la commande targen :

targen -v -d 3 mon_profil
La commande va produire un fichier mon_profil.ti1 qui va servir de point d'entrée à l'étape suivante, la commande dispread :

dispread -v -yl -k mon_profil.cal mon_profil
Cette commande lance la détermination du gamut précis de votre écran. Elle prend beaucoup de temps (au moins 30 minutes) et produit le fichier mon_profil.ti3 en sortie.

Création du profil ICC

Maintenant Argyll sait tout de votre écran et est prêt à générer un profil ICC à l'usage de Gimp, Bibble, IDC, etc. Plusieurs types de profils sont disponibles dans Argyll. Je recommande le profil Gamma + Matrix qui est le plus passe partout et qui aura l'avantage de masquer d'éventuelles imprecisions de mesures de votre sonde. Le meilleur profil possible (en théorie) est le type LAB LUT mais il n'est pas bien géré par certains logiciels (nottament Bibble) et demande une sonde très précise, donc à éviter en règle générale. Voici la ligne de commande pour produire le profil avec la commande colprof:

colprof -v -a g mon_profil
Vous voici maintenant avec le précieux fichier mon_profil.icc.

A la sortie de la commande dispcal, celle-ci a configuré votre carte graphique avec la bonne courbe gamma. Cette courbe sera perdue à chaque redémarrage du système ainsi qu'après le passage de certaines applications qui utilisent aussi cette courbe. Elle peut être rechargée très facilement avec la commande dispwin :

dispwin mon_profil.cc
Le mieux est de se faire un raccourci sur son bureau pour pouvoir la recharger à tout moment. C'est en fait l'équivalent du petit utilitaire de chargement de profil fourni par Colorvision sous windows.

ATTENTION : Windows est bugué et refuse de recharger la courbe si il croit qu'elle n'a pas été modifiée (et il se trompe souvent). Il faut donc d'abord effctuer la commande dispwin -c avant de charger votre courbe personnalisée. Voici un exemple de fichier batch :
dispwin -c
dispwin c:\[le chemin du profil]\mon_profil.icc

Ensuite dites à votre logiciel préféré d'utiliser votre profil ICC et vous voilà avec un écran calibré aux petits oignons !

Argyll CMS offre des possibiltés très intéressantes pour qui veut maîtriser sa chaine graphique de A à Z. A vous d'aller chercher ce dont vous avez besoin sur le site internet d'Argyll : http://www.argyllcms.com

Dès que j'ai le temps, je rajoute le chapitre pour l'installation sur Windows. Pour le Mac, je n'en ai pas donc je ne pourrais pas le faire. Toute personne souhaitant le faire sera la bienvenue !
« Modifié: 12 Février 2009, 15:01:10 par RonanNormandie »

Hors ligne GLaG

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4173
  • Sexe: Homme
    • Lumires de l'Alpe
 Super !!! Merci beaucoup pour ce didacticiel que je vais explorer avec attention...et peut-être enfin pouvoir éviter windows pour le traitement des tiff et jpeg !

Hors ligne RonanNormandie

  • Grive musicienne
  • *
  • Messages: 394
  • Sexe: Homme
L'étalonnage sous Linux marche impeccablement bien. Si c'était ton point limitant, tu n'as plus d'excuse.

Avec une Spyder2Express à moins de 80€ tu peux maintenant calibrer comme avec une Blue Eye Pro à 400€ !

Hors ligne taz-photos

  • Modérateur
  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1784
  • Sexe: Homme
    • Entre Vues Nature
Merci pour ce tuto complet et fort utile.


Hors ligne borg

  • Grive musicienne
  • *
  • Messages: 392
  • Sexe: Homme
    • Souvenirs d'altitude
Salut,

oui, merci beaucoup ! Cela fait longtemps que j'hésitais à m'acheter une sonde (trop cher pour en avoir une correcte d'après les tests que je pouvais voir), me demandant bien ce qui pouvait matériellement différencier une sonde d'entrée de gamme d'une sonde de qualité... Si c'est juste le logiciel fourni avec je comprends mieux... Je cours m'en procurer une.

Encore merci !

Hors ligne RonanNormandie

  • Grive musicienne
  • *
  • Messages: 394
  • Sexe: Homme
Oui, dans ces gammes grand public de sondes, c'est une différence logicielle qui permet à une même marque de décliner sa gamme. Attention toutefois car il y a bien une différence physique entre une sonde à 100 ou 200€ et une sonde à 1000€. La qualité de la seconde est en général meilleure de part sa conception. Il faut savoir que nos sondes grand public ne sont pas forcément d'une grande précision par rapport à de véritables sondes pros, mais c'est bien suffisant pour la plupart des usages amateurs.

Une petite mise en garde : la sonde Spyder2 n'est pas capable de mesurer correctement les couleurs fortement saturées des écrans à gamut large (genre DELL 2408WFP) ... méfiance donc.

benoitJ

  • Invité
Personnellement je vais me tenter Dispcal gui à l'occasion : http://hoech.net/dispcalGUI/
J'ai une DTP94 qui est une très bonne sonde (en tout cas dans la famille des colorimètres).

Si j'essaie je mettrais mes retours :)

Hors ligne mumu

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1049
  • Sexe: Homme
Il y a quand même quelque chose que je ne comprend pas...  er4

Si on effectue la commande dispwin, la carte graphique affiche désormais correctement puisque cela tient compte du profil icc pour corriger l'affichage. Il me semble que cela devrait donc suffire.

Pourquoi dans ce cas indiquer également le profil dans les logiciels d'affichage ou de traitement photo ? Cela me semble contradictoire avec l'utilisation de dispwin, l'indication du profil dans les logiciels n'annule-t-il pas l'utilisation générale du profil avec dispwin ?  :?

D'autant plus que désormais il y a incohérence entre l'affichage général - gestionnaire de fichier, navigateur, etc. - et l'affichage du logiciel de retouche photo.
« Modifié: 09 Avril 2011, 09:13:16 par mumu »
Pour ceux qui utilisent GIMP, voici un petit tutoriel.

Hors ligne mumu

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1049
  • Sexe: Homme
gestion des couleurs : prise en compte du profil écran
« Réponse #8 le: 20 Avril 2011, 12:23:19 »
Si je n'ai toujours pas compris pourquoi il était nécessaire d'avoir ce paramétrage de la gestion de couleur à 2 niveaux - carte graphique + logiciels - j'ai néanmoins trouvé comment paramétrer ma chaîne de traitement à savoir : pilote scanner, retouche photo, visualisateur et navigateur internet. Voici :
 
- pilote de scanner Vuescan : dans l'onglet "Color", "Monitor Color Space", activer "icc profil" et indiquer son chemin juste en dessous.
- logiciel de retouche photo Gimp : dans les Préférences, Gestion des couleurs, indiquer le profil moniteur.
- visualisateur : jusqu'à présent j'utilisais Gwenview qui, à ma connaissance, ne gère pas les profils de couleur. J'ai donc changé pour Geeqie qui les gère lui (en plus d'autres choses). Dans les préférences de Geeqie, onglet "gestion des couleurs".
- navigateur internet Firefox. Au lieu d'aller paramétrer dans about::config, il est plus simple d'installer l'addon color management : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/color-management/

voilà, si ça peut aider  uy8
Pour ceux qui utilisent GIMP, voici un petit tutoriel.

Hors ligne albertson

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4535
  • Sexe: Homme
  • Albert Duveau
Pour suivre./.

Hors ligne mumu

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1049
  • Sexe: Homme
Bien, nous sommes donc finalement d'accord... enfin, me semble-t-il... et pour ce qui est de la calibration et de l'usage du profil écran.

Pour le sRVB, j'ai effectivement lu la même chose que ce que vous annoncez. Mais au vu des performances de mon écran, de la qualité de mes photos et du type de tirage que j'effectue, j'avoue que je m'en contente assez bien.
Pour ceux qui utilisent GIMP, voici un petit tutoriel.

Hors ligne ASH

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1426
  • Make my day
Tu auras beau trouver toutes les définitions possibles, officielles ou non, du mot forum, ici il y a une charte que tu as accepté en t'inscrivant. Le Petit Robert n'a rien a voir dans ce marasme. De plus, ce que l'on trouve sur ton site c'est ton problème pas celui du forum.
Bref, tu mélanges tout, encore une fois, tu vois midi à ta porte, encore une fois, et ça se fini en page de pub pour ton activité, encore une fois.
Ta logorrhée récurrente de l'auto-proclamé expert ultime et inamovible es-colorimétrie qui lui seul détient la sainte parole vire à la guimauve verbale du donneur de leçon qui colle une migraine atroce à la plupart des intervenants sans résoudre aucun problème.
Bref, connaître son sujet, c'est bien, savoir la partager de manière raisonnée et raisonnable c'est mieux.

Hors ligne stephgig

  • Accelerator
  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1550
  • Sexe: Homme
Steph
Canon EOS 1 D Mark III - EOS  5 Dsr - EOS 5 D Mark III
Canon EF 500/f4 IS USM Sigma 150 /f 2.8 macro EX DG
Canon 100/400 L is II  Canon 16/35 / f2.8


"errare humanun  est"

Hors ligne mumu

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1049
  • Sexe: Homme
Et voilà, depuis le temps, je continue à utiliser tout ce que RonanNormandie a écrit dans cette page. Cette fois-ci sur ma config Linux Kubuntu 16.04 64 bits.

J'ai un peu galéré car forcement, quelques commandes ont changé ... à commencé par Argyll qui est désormais à la version 1.9.2.

Si vous utilisez la sonde Spyder2, il faut récupérer le fichier binaire du firmware. Cela peut-être fait en utilisant la commande spy2en qui va le rechercher sur votre CD d'installation Colorvision. Le fichier résultant s'appelle spyd2PLD.bin et doit être placé à côté des exécutables d'Argyll CMS (/usr/local/bin dans mon cas).

Par contre plus de spy2en . Il m'a fallut cette fois-ci utiliser la commande oeminst . J'ai fini par recopier le setup.exe du cd-rom d'installation de ma sonde spyder sur le disque et lancer la commande
oeminst -v firmware/setup.exesinon j'avais un message d'erreur du style Error - new_disprd() failed with 'Instrument Access Failed (No PLD Pattern - have you run oeminst ?):?

Ensuite, tout c'est déroulé comme prévu ... sauf que j'avais oublié que cela prenait 2h !

A la sortie de la commande dispcal, celle-ci a configuré votre carte graphique avec la bonne courbe gamma. Cette courbe sera perdue à chaque redémarrage du système ainsi qu'après le passage de certaines applications qui utilisent aussi cette courbe. Elle peut être rechargée très facilement avec la commande dispwin :

dispwin mon_profil.cc

Là, je ne sais pas pourquoi mais dispwin ne fonctionnait pas !   :shock:

Mais finalement j'ai installé xcalib qui était reconnu lui et fonctionne avec les mêmes paramètres.

J'ai bien vu qu'il existe désormais DisplayCAL mais bon, mon petit script tiré de ce tutoriel marche si bien, pourquoi passerais-je à autre chose ?

Voilà, on ne sait jamais, ces quelques petites remarques / mises à jour sur ce vieux tutoriel seront peut-être utiles  :mrgreen:

En tout cas, encore merci à toi RonanNormandie   ... uy8
« Modifié: 28 Avril 2017, 08:48:15 par mumu »
Pour ceux qui utilisent GIMP, voici un petit tutoriel.