Auteur Sujet: Vendre ses photos : quelles règles?  (Lu 125949 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne XavC

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4465
  • Sexe: Homme
    • Les Couleurs de la Macro
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #75 le: 08 Décembre 2008, 21:02:26 »
En gros, le droit d'éditer une facture n'a rien à voir avec l'agessa, mais avec le fisc auprès duquel il faut déclarer son activité pour obtenir son siret.

Hors ligne Jumar

  • Troglodyte mignon
  • *
  • Messages: 71
    • Lumire naturelle
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #76 le: 14 Décembre 2008, 19:24:51 »
Il me semble possible de rédiger des factures sans n° Siret, en indiquant son n° de Sécurité sociale (le modèle Agessa présente ne comporte d'ailleurs qu'une ligne concernant le n° de sécu).
Julien
Photographies de paysages, faune et flore

www.lumierenaturelle.net

Hors ligne diaph52

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1410
  • Sexe: Homme
    • MES PHOTOGRAPHIES PEREGRINES
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #77 le: 11 Janvier 2009, 11:21:39 »
J'étudie le problème, comme vous tous. Le problème en fait est de se mettre en règle avec l'administration. Je vend bon an mal an 2 ou 3 photos, et je n'ai jamais rien déclaré  jhjhjhj. Ce qui est sûr, c'est que pour vendre une photo à un particulier, il n'y a rien à faire, sauf à déclarer ces revenus dans sa déclaration d'impôts (enfin, vous faites ce que vous voulez !  :grin: ) Par contre la question m'est venue quand une entreprise a voulu m'acheter une photo : il lui fallait une facture, et pour faire une facture, il me faut un n° Siret.

Les réponses me semblent pouvoir être trouvées sur ces trois sites très complets :

http://www.upc.fr/ : le site de l'Union des Photographes Créateurs
http://www.agessa.org/getpage_Bienvenue-sur-le-site-web-de-l-Agessa_0,1,1,,.html : le site de l'Agessa
http://www.edelamarre.com/FORMATION/form00.html : photographe/formateur qui a particulièrement étudié la question et qui a même écrit un livre sur le sujet (mais je ne sais pas s'il est encore disponible; il est peut-être en réimpression)

Je pense qu'avec cela, on peut se faire une idée assez précise de ce que l'on doit faire.
« Modifié: 11 Janvier 2009, 11:23:26 par diaph52 »

Hors ligne alpesphoto

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1436
  • Sexe: Homme
    • Alpesphoto
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #78 le: 11 Janvier 2009, 12:07:18 »
pour vendre juste qqes photos en droit d'auteur c'est simple ... déclaration au centre des impôts en tant qu'auteur photographe ... et basta.

tant que tu ne dépasseras pas le seuil des Agessa (environ 8000€) tu n'as pas droit à la couverture sociale (mais je pense que tu t'en fous).

au niveau de ta facture, juste bien penser à faire une note d'auteur avec les charges ... que ton client payera. cf Eric Delamarre ... y a un ex de facturation.

et voilà rien d'autres à faire :)

Hors ligne Marmotton

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 3231
  • Sexe: Homme
    • Lumi�res des Alpes
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #79 le: 03 Juillet 2009, 09:23:21 »
Les tarifs 2009 de l'UPC (indicatifs) : http://www.upc.fr/DOCS/bareme_upc2009.pdf

Marmotton

Hors ligne sebla

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2911
  • Sexe: Homme
    • seblamadon-photos.com
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #80 le: 07 Juillet 2009, 16:28:28 »
Je suis maintenant déclaré Auteur-photographe depuis quelques temps et j'ai eu quelques commandes. Mes premières impressions sont que les entreprises veulent des photos top mais ne veulent pas payer plus qu'une obole. Et surtout, pour la grande majorité, seuls les droits illimités existent.

Dernièrement j'ai été contacté par une grosse entreprise française spécialisée dans les portes d'entrée haut de gamme. Cette entreprise fait appel à des photographes locaux quand ils ont des beaux chantiers. Les clichés demandés sont : 15 avant travaux et 15 après travaux avec différents angles et différents cadrages pour avoir les proportions de la façade. Les photos doivent leur être livré en haute résolution et avec des droits illimités. Je leur ai demandé la fourchette de prix des devis qu'ils acceptent : 100 à 200 euros frais de transport et droits inclus. J'aurai 2x80 km de trajet ! Je les trouve sacrément gonflés quand on sait que ces photos vont leur servir  pour le publicité.

Dur dur le monde de la photo.

Seb

EOS 5D MkII, Sigma 150 macro, 17-40/f4, 24-105/f4 IS, 70-200/f2.8 IS, 300/f4 IS

Mon site internet : http://www.seblamadon-photos.com

Blog du collectif Massifs centraux : http://www.massifs-centraux.com

Hors ligne XavC

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4465
  • Sexe: Homme
    • Les Couleurs de la Macro
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #81 le: 07 Juillet 2009, 16:34:43 »
houlala houlala, attention attention.

Premièrement : le statut Auteur-photographe ne permet absolument pas dec faire du reportage ou de la photo sur commande!! Cela te permet juste de céder des droits sur des photos que tu as. C'est très différent!

Deuxièmement : des droits illimités!! C'est illégal! Un droit d'auteur est toujours limité dans le temps et dans son utilisation!

Troisièmement : à ces tarifs là, ce sont des voleurs! 100€, c'est à peine tes frais de transport, y'a même pas le temps passé, le matos et les droits! A fuir absolument!


Hors ligne alpesphoto

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1436
  • Sexe: Homme
    • Alpesphoto
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #82 le: 07 Juillet 2009, 17:51:40 »
euh ... 15 photos pour 200€ ?????

c'est purement ... du vol. C'est mon tarif de base pour une seule photo.

Ensuite, illimité c'est totalement ILLEGAL ! c'est super clair ! et y a des jurisprudences pour ça .... la mention de durée est obligatoire sur le devis et la facture.

Enfin pour le reportage, c'est super flou Xavier ... je me suis renseigné partout et aucun n'a su me répondre clairement sur la définition exact du reportage. Et en presse montagne, l'intégralité des photographes sont auteurs et répondent à des commandes ... bref, ça encore c'est pas le plus grave ....

Il serait vraiment temps qu'on harmonise les statuts en France ... c'est quand même super le bordel, et si on est polyvalent, il faut 3 voir 4 statuts différents ... totalement ingérable !
« Modifié: 07 Juillet 2009, 17:54:39 par alpesphoto »

Hors ligne XavC

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4465
  • Sexe: Homme
    • Les Couleurs de la Macro
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #83 le: 07 Juillet 2009, 18:00:00 »
sur de la photo de montagne, je conçois que ce soit plus "flou" car l'empreinte "reportage sur commande" est bcp moins nette. Tu peux très bien avoir pris ces images en balade perso. Donc, quasi pas possible de prouver que c'est du reportage et pas la simple cession de droit.

Mais là, c'est quand même une commande on ne peut plus claire. Je ne pense pas que dans son temps libre, Seb irait prendre prendre 15 photos et 15 après d'un batiment.

Hors ligne GLaG

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4173
  • Sexe: Homme
    • Lumires de l'Alpe
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #84 le: 07 Juillet 2009, 18:19:07 »
 Et puis en presse montagne il n'y a aucune contrainte temporelle (autre que la météo et la succession des saisons bien sûr) : on propose un sujet à un magazine, qui l'accepte ou non, et qui fixe une date (1 mois, 6 mois, un an après...) pour la remise des images. Que celles-ci aient été réalisées avant ou après la commande n'est pas important.

 Dans mon cas (Antoine qui est pro et travaille bien plus fonctionne certainement un peu différemment) j'ai toujours proposé des sujets pour lesquels j'avais déjà assez d'images pour faire 6 ou 10 pages, la commande n'est qu'une sorte de motivation à sortir randonner un peu plus dans le coin, mais il n'y avait aucune obligation ni contrainte assimilable à un travail salarié..

Hors ligne ckonig

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1608
  • Sexe: Homme
    • http://www.konig-photo.com
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #85 le: 07 Juillet 2009, 18:31:41 »
Droits d'utilisation illimités, moi ça ne me dérange pas, ça me permet de facturer plus cher pour une photo qui risque d'être démodée après quelques années, surtout dans le contexte d'une commande, par contre 200€ pour 15 photos, c'est pas assez et de loin.

Illégal, je sais pas, de toute manière si c'est le désir d'un de mes clients et qu'il paye en conséquence, on établit un contrat (plus généralement ils acceptent mon devis) et tout le monde est content.

J'ai vendu à une commune des photos de nature dans la région, sur le devis que je proposait l'utilisation limitée à 1, 2, 3 et 5 ans, et ils voulaient 10 ans, pas de problèmes en ce qui me concerne, j'ai augmenté mon prix et ils étaient contents. La seule question à se poser: qui laisse pendant dix ans les mêmes photos sur un site?

Hors ligne GLaG

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4173
  • Sexe: Homme
    • Lumires de l'Alpe
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #86 le: 07 Juillet 2009, 18:50:40 »
 Sur la question de la durée illimitée, l'avantage est de toute manière au photographe...s'il signe un contrat précisant cela et permettant de facturer plus cher au client :

 - soit tout va bien pour lui, et en particulier si l'image se démode naturellement (5 ans c'est déjà très long !), il aura facturé plus cher,

 - s'il se fache avec le client ou constate qu'un gros usage était fait de l'image pendant une longue période, puisque la clause serait illégale (cela se lit souvent, mais je ne sais pas s'il y a déjà eu des procés et une jurisprudence précisant cela), c'est comme si elle n'était pas écrite...

 C'est surtout le client qui a a craindre de ce type de clause et de contrat..

Hors ligne XavC

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4465
  • Sexe: Homme
    • Les Couleurs de la Macro
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #87 le: 07 Juillet 2009, 18:52:56 »
Oui Christian. Mais 10 ans, ce n'est illimité.
Et illimité ne fait juste référence à la durée, mais aussi à l'utilisation.
Cession de droit de durée illimitée et en plus en faisant ce qu'on veut de l'image, c'est bien qqchose d'illégal.


Hors ligne alpesphoto

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1436
  • Sexe: Homme
    • Alpesphoto
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #88 le: 07 Juillet 2009, 20:24:11 »
en fait c'est VRAIMENT illégal ... et l'UPC l'a très clairement rappelé dernièrement après un procès d'une collectivité qui s'est cru bon d'utiliser des images au delà du temps règlementaire ... ça leur a coûté très cher.

bon après ... de là à ce que la justice s'en mêle si tu ne mets pas de durée ... il y a un gouffre. Mais une entreprise n'a pas le droit "légal" de t'imposer de l'illimité.

Concernant les commandes "presse montagne", maintenant j'ai tellement de commande (environ 12 articles pour 2010) que 90% de mes photos "pro" sont faites par commande (je reviens de 5j de reportage en Suisse ... commande). Mais il est clair que ces photos auraient pu être faite sans ça ...

J'ai aussi des commandes d'agglo, de paysages locaux. Ils me commandent un certain nombre d'images ... mais là encore, les photos tombent aussi directement dans ma banque perso, que j'exploite pour d'autres clients. Rien à voir avec un chantier où seul l'entreprise utilisera ces images.

Perso, dès qu'on dépasse les 2 ans d'utilisation, j'applique le tarif "libre" (plein pot donc ....). Car en 2 ans, on peut utiliser les images sur énormément de support (rien que sur un site, une carte de voeux et un calendrier ... on dépasse allègrement le tarif "libre" si on appliquait réellement les tarifs "droit unique" de l'UPC.

juste pour info : l'UPC a mis ENFIN son barème gratuitement à disposition :
http://www.upc.fr/DOCS/bareme_upc2009.pdf

Hors ligne sebla

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2911
  • Sexe: Homme
    • seblamadon-photos.com
Re : Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #89 le: 07 Juillet 2009, 22:33:45 »
houlala houlala, attention attention.

Premièrement : le statut Auteur-photographe ne permet absolument pas dec faire du reportage ou de la photo sur commande!! Cela te permet juste de céder des droits sur des photos que tu as. C'est très différent!


Je suis d'accord avec toi. Quand je parlais de commande, c'était des cessions de droit sur photos existantes ou que j'aurai pu faire sans commande (paysages, panos...). Cette dernière demande m'est arrivée hier et j'étais curieux surtout que je suis en train de regarder le statut d'auto-entrepreneur qui permet des travaux sur commande.


Deuxièmement : des droits illimités!! C'est illégal! Un droit d'auteur est toujours limité dans le temps et dans son utilisation!


C'est illégal oui et non. Si c'est en accord entre les deux parties et que le  client accepte de payer plus cher, ça ne me gène pas. A noter que l'agence Bios cède certaines photos en illimité sous certaines conditions. Ce qui me gène c'est le fait que les clients cherchent à imposer la cession de droit illimité comme étant le mode normal de cession et qu'il est très dur, voire impossible de leur faire comprendre que ce n'est pas vrai. 


Troisièmement : à ces tarifs là, ce sont des voleurs! 100€, c'est à peine tes frais de transport, y'a même pas le temps passé, le matos et les droits! A fuir absolument!


Là, je suis d'accord avec toi. Quand le mec m'a sortie 200 euros max pour 30 photos incluant le déplacement et la cession de droit, je suis resté baba. C'est clair qu'a ce prix là, je préfère rester au lit. Mais c'est malheureusement de plus en plus souvent le cas.

Seb

EOS 5D MkII, Sigma 150 macro, 17-40/f4, 24-105/f4 IS, 70-200/f2.8 IS, 300/f4 IS

Mon site internet : http://www.seblamadon-photos.com

Blog du collectif Massifs centraux : http://www.massifs-centraux.com

Hors ligne Fabien Grban

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 6952
  • Sexe: Homme
    • Le Jura sauvage par Fabien Gréban
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #90 le: 08 Juillet 2009, 11:47:36 »
Quant à la déclaration en tant qu'auteur photographe, si j'ai bien compris, on est obligatoirement dans le régime BNC (bénéfices non commerciaux), c'est bien ça?

ensuite, il faut choisir entre:
- régime spécial BNC
ou
- déclaration controlée.

Quelqu'un pourrez t'il m'expliquer avec des mots simples  :mrgreen: la différence entre ces deux options?



De même pour la TVA, on a le choix entre:
- franchise de base (on ne la récupère pas sur nos achats et on facture sans TVA, c'est bien ça?)
- réel simplifié
- réel normal

une explication sur ces modes réel simplifié et normal?



Merci au courageux qui va essayer de m'expliquer  :mrgreen:

Hors ligne alpesphoto

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1436
  • Sexe: Homme
    • Alpesphoto
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #91 le: 08 Juillet 2009, 12:13:04 »
régime contrôlé : si tu dépasses 32'000 HT de CA ... c'est obligatoire ... c'est le régime réel, tu déclares toutes tes dépenses ... pas de simplification ... l'avantage quand tu es photographes "nature" c'est que tous tes déplacements sont comptabilisés, toutes tes dépenses, achats de matos, etc ... c'est plus lourd en compta par contre.

régime spécial BNC : j'espère ne pas me tromper en te disant que c'est un forfait de 30% de ton CA en frais réel je crois ... beaucoup plus light en compta ... mais pas très avantageux quand tu te déplaces beaucoup ou quand tu achètes du gros matos (notamment vos gros ... objectifs  :mrgreen: ). En paysage, c'est surtout le déplacement qui me permet de faire baisser mes bénéfices (un grand angle ça coûte carrément moins cher qu'un 500mm ;) ).

Pour la TVA, un conseil ... sauf si vraiment t'es un dingue de l'investissement ... tant que tu restes en dessous de 32'000€ de CA, choisis la franchise de base ... un gain énorme de temps à à ne pas s'arracher les cheveux ;) Par contre si tu investis pas mal, choisis un des 2 réels .... vu qu'on facture les droits d'auteur à 5.5% de TVA et qu'on récupère à 19.6% sur les achats, c'est très avantageux. Perso j'investis très peu ... donc pas de TVA.

ET pour finir, si tu comptes avoir une activité régulière avec un revenu non négligeable ... je ne peux que te conseiller d'avoir un expert-comptable compétent. J'en ai pris un dès le départ de mon activité ... la 1ere année, j'aurais du payer 400€ d'impôts, il a su manipuler tout ça pour me récupérer 400€ de prime pour l'emploi à la place.

Pour info, je paye entre 800 et 1000€ d'expert comptable par an ... cette année, il a réussi à me trouver 900€  de prime pour l'emploi + 350€ d'aide à la formation de chef d'entreprise ... au final je suis gagnant. Si j'avais fait ma déclaration tout seul, j'aurais payé des impôts (là je récupère + de 1200€). Et franchement ! QUEL BONHEUR !! ... de ne plus s'arracher les cheveux avec tout ça ... j'ai juste à lui donner mes relevés, factures, cotisations triés et voilà. fini.

Hors ligne Fabien Grban

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 6952
  • Sexe: Homme
    • Le Jura sauvage par Fabien Gréban
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #92 le: 08 Juillet 2009, 12:45:27 »
merci beaucoup Antoine, grace à toi c'est beaucoup plus clair pour le fiscal.



Je n'ai plus qu'à me renseigner sur le social avec l'AGESSA ....

Hors ligne Fabien Grban

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 6952
  • Sexe: Homme
    • Le Jura sauvage par Fabien Gréban
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #93 le: 08 Juillet 2009, 14:21:36 »
Alors, si j'ai bien compris:

L'agessa est l'association pour la gestion de la sécurité sociale des auteurs. Tous les auteurs sont assujettis à l'agessa, c'est à dire que tous les auteurs doivent payer une cotisation qui est fonction du bénéfice réalisé.

Le mode de versement de cette cotisation se présente sous deux formes différentes suivant que l'auteur soit affilié ou non. L'auteur affilié bénéficie de la protection sociale de l'agessa, quant à l'auteur non affilié, il cotise mais ne bénéficie pas de la protection sociale.

Pour etre affilié, il faut dégager un bénéfice annuel supérieur à 900 fois le taux horaire du smic et faire une demande d'affiliation auprès de l'agessa.

Les auteurs qui ont un bénéfice inférieur à 900smic sont asujettis au précompte. C'est à dire que la cotisation à l'agessa est directement payée par l'acheteur. Cette cotisation représente 10% de la facture. Le paiement est réalisé à l'aide du bordereau simplifié de déclaration diffuseur fourni par l'auteur avec la note d'auteur (facture) et un certificat de précompte (fourni par l'agessa).

Donc, pour chaque vente, l'auteur doit fournir à l'acheteur: une note d'auteur, un bordereau simplifié de déclaration diffuseur et un certificat de précompte.



Alors, est ce que j'ai bien compris??????  er4


J'imagine que cette procédure de versement (le précompte) ne pose pas de problème auprès de professionnel (éditeur, diffuseur, ...), mais j'imagine mal dire aux particuliers qui m'achètent des tirages lors de mes expos, qu'ils doivent me payer 90% de la facture et envoyer 10% à l'agessa ....
« Modifié: 08 Juillet 2009, 14:25:46 par Fabien Gréban »

Hors ligne alpesphoto

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1436
  • Sexe: Homme
    • Alpesphoto
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #94 le: 08 Juillet 2009, 14:49:34 »
alors le bordereau et le précompte c'est pas à toi de les fournir (même si tu peux ...) le client doit faire la démarche lui même.

concernant le particulier et tes tirages, de toute façon, sur un tirage il n'y a pas de droits d'auteur !! ... et ça ne se déclare pas aux agessa (je sais c'est super simple). Donc pas de versement ... les tirages, même si c'est une oeuvre d'art -pour moins de 30ex-, sont déclarés comme des ventes de produits donc URSSAF (enfin je crois ... incertitude pour ça mais en tout cas c'est pas une cession de droits d'auteur mais bel et bien vente d'un tirage d'art).

Donc le particulier n'a rien à verser comme cotisation.

Un vrai sac de noeud je te dis !! HARMONISONS les statuts ! y en a vraiment marre de ces con****ries.

Hors ligne emmari

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1713
  • Sexe: Homme
    • Emmanuel Boitier - Photographies
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #95 le: 08 Juillet 2009, 14:57:49 »
Ne nous voilons pas la face, un photographe-auteur qui veut vivre de son activité et qui ne répond à aucune commande, en se contentant de vivre sur sa photothèque, et bien il ne doit pas y avoir grand chose à manger dans son assiette...
emmari

Hors ligne smeys

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1115
  • Sexe: Homme
  • R5 & 7DII, 10 à 700 mm
    • Sébastien Meys photographies
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #96 le: 08 Juillet 2009, 15:20:49 »
juste une petit précision le statut d'auteur photographe permet complètement la réalisation de prestation sur commande mais dans un cadre qui exclu tous travaux a destinations de particuliers (chasse gardé des artisans photographe). Mais le statut d'auteur permet complètement de réaliser un travail sur commande pour une société par exemple.
Extrait du site de E.Delamare:
--------------------------------------
LE PHOTOGRAPHE AUTEUR
Vous faites des prises de vues pour les entreprises, les agences de publicité, pour des banques d'images,etc. Vous exercez sous le statut d'auteur photographe assimilé par le fisc à "profession libérale".
Vous faites de la cession d'oeuvres originales dans les conditions prévues par le fisc (cf:) Vous exercez sous le statut d'auteur photographe assimilé par le fisc à "profession libérale".
Attention, notre activité ne relève pas des professions libérales assujetties à l' URSSAF. Nous ne facturons pas des honoraires mais des rémunérations de mises en œuvres assorties de droits d'auteur, la nuance est importante.
--------------------------------------

Aux particuliers les photographes auteurs ne peuvent vendre que des tirages d'art (limité à 30 tirages par images tous formats confondus). Ce qui d'ailleurs lui interdis de facto les cartes postal puisque cela signifie qu'on ne peut pas en vendre plus de 30 (impossible à rentabiliser).

Hors ligne emmari

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1713
  • Sexe: Homme
    • Emmanuel Boitier - Photographies
Re : Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #97 le: 08 Juillet 2009, 16:09:44 »
juste une petit précision le statut d'auteur photographe permet complètement la réalisation de prestation sur commande mais dans un cadre qui exclu tous travaux a destinations de particuliers (chasse gardé des artisans photographe). Mais le statut d'auteur permet complètement de réaliser un travail sur commande pour une société par exemple.

Ce n'est pas vrai pour la presse où théoriquement dans le cadre d'une commande, on doit être rétribué en salaire (pige) et non pas en droits de reproduction, même si la réalité est parfois différente.
emmari

Hors ligne alpesphoto

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1436
  • Sexe: Homme
    • Alpesphoto
Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #98 le: 08 Juillet 2009, 17:24:26 »
parfois différente ? TOUT le temps différente ... ou presque. Rare sont les photographes qui sont payés à la pige.

... et rare sont les mags qui le proposent.


Hors ligne emmari

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1713
  • Sexe: Homme
    • Emmanuel Boitier - Photographies
Re : Re : Vendre ses photos : quelles règles?
« Réponse #99 le: 08 Juillet 2009, 18:26:15 »
parfois différente ? TOUT le temps différente ... ou presque. Rare sont les photographes qui sont payés à la pige.

... et rare sont les mags qui le proposent.



Rares sont les photographes qui le demandent non ? :mrgreen:
Allez, je balance :grin: : VSD, ça m'intéresse, Géo... sans doute d'autres...
emmari