Images - Ne postez qu'un fil par semaine et par galerie ! > Macro " Flore & Graphisme "

REPERTOIRE DE LA FLORE PROVENCALE (lettre C) [MAJ du 05 Avril]

<< < (45/52) > >>

jojo59:
Bonjour Roland,

Bien beau le Coris de Montpellier ! est-ce une plante grasse ? il me semble, à la vue des feuilles. Le cornouiller permet de faire de jolis bouquets colorés l'hiver, effectivement, une couleur rouge sang !

Belle journée
José

Roland RIPOLL:
Merci !

Alors pour répondre aux questions:


--- Citation de: jojo59 le 24 Février 2024, 08:46:07 --- est-ce une plante grasse ? il me semble, à la vue des feuilles.

--- Fin de citation ---

Non, José, je ne crois pas que ce soit une succulente. Les feuilles ressemblent beaucoup à celles du thym.


--- Citation de: Baussant21 le 23 Février 2024, 13:06:51 ---Je me demandais si l'impact climatique ( réchauffement ) que l'on peut constater sur les oiseaux ( présence dans l'est au mois d' octobre/novembre d'oiseaux migrateurs ) est également visible sur la flore ? Celle-ci donne t-elle des signes avant coureur d'un changement à venir ?

--- Fin de citation ---

Oui, le réchauffement climatique modifie les dates de germination, floraison, éclosion et hibernation des végétaux.

Il pousse les plantes à migrer vers le nord pour trouver de meilleures conditions. Une étude de 2008 menée par l’université de Nancy a observé la variation de l’altitude de 171 espèces forestières en montagne sur 100 ans. Résultat : les plantes ont « grimpé » de 66 mètres en moyenne pour suivre leurs températures optimales. Cet attrait pour les hauteurs a même fini par rendre les régions montagneuses bien plus fleuries qu’auparavant.  il y aurait même cinq fois plus d’espèces sur les sommets qu’il y a cinquante ans !

Certaines plantes peuvent s’adapter aux changements de température tout en restant sur place. Elles émergent de terre, par exemple, bien plus tôt au printemps que par le passé. Selon les chercheurs d’une récente étude, les feuilles et fleurs sortent même entre 2,5 et 5 jours plus tôt par degré de réchauffement !
A contrario lorsque d'autres pantes n’arrivent pas à s’adapter au réchauffement, on peut arriver à un stade très critique que l’on nomme "l’attrition biotique". Il arrive qu'elles soient tellement éloignées de leurs conditions optimales de température que l’adaptation n’est plus possible. Cela entraîne, à terme, la disparition des espèces.

On sait que pour la flore, c’est la hausse des températures qui provoque l’éclosion des bourgeons en mars, la floraison vers mai, la fructification en juin et la maturation des fruits en été.

Or, les études le montrent : cette séquence commence de plus en plus précocement. Les arbres fruitiers fleurissent deux semaines plus tôt qu’il y a vingt-cinq ans, soit à la mi-avril. En accélérant les rouages intimes de la nature, le réchauffement modifie en cascade le développement des êtres vivants.

Baussant21:
Merci Roland pour cette réponse exhaustive !

Roland RIPOLL:
Coronille bigarrée

La Coronille bigarrée ou "Coronille variée"  (Securigera varia) pousse  au bord de routes, sur les remblais de chemin de fer, les jardins, les coteaux, les pelouses sèches et les champs ouverts.

Les fleurs, de couleur variant du blanc-rosâtre au rose foncé, sont   hermaphrodites et regroupées en couronnes, composées de 10 à 20 fleurs et portées par un long pédoncule. Elle fleurit de mai-juin à septembre-octobre. Cette floraison, pollinisée par les insectes, laisse place à des gousses dressées à maturité, un peu tordues et terminées par un long bec.

C'est la seule coronille de France qui ne soit pas jaune.

Appartenant à la famille des fabacées (légumineuses),  elle est capable de fixer l'azote de l'air dans le sol, améliorant ainsi la fertilité du sol et bénéficiant aux plantes environnantes.

1


2


3


4


5


6


gjacobs:
Magnifique! J'adore!

Gauthier

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente

Utiliser la version classique