Auteur Sujet: Hérons des bords de l'Aare  (Lu 410 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne cespic

  • Membre
  • *
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
Hérons des bords de l'Aare
« le: 04 Novembre 2017, 16:49:56 »
Bonjour à tous,

Je commence mon premier post (hormis ma présentation) avec quelques photos de hérons cendrés que l'on peut rencontrer sur les rives de la rivière Aare en Suisse. Ceci pour dire qu'il est plus facile de les approcher qu'en milieu plus sauvage, car ils sont habitués aux fréquents promeneurs.

Cela ne procure donc pas les mêmes émotions qu'une rencontre en milieu moins marqué par l'empreinte de l'homme, mais permet cependant d'observer leurs comportements (et accessoirement de tenter d'améliorer quelque peu sa médiocre technique de prise de vue  :mrgreen: )

Les critiques sont bien évidemment les bienvenues, mon but étant de progresser et de partager.

Christophe

1 et 2

Hors ligne Herve LDS

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 852
  • Sexe: Homme
    • Naturels Dclics
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #1 le: 05 Novembre 2017, 10:29:34 »
Bonjour,
Pour une médiocre technique de prise de vue, ces premières photos sont déjà bien encourageantes !
En effet, sur la première, vous avez su ne pas vous laisser piéger par la très grande différence de luminosité entre le fond très sombre et le héron qui "brûle" fréquemment ses plumes blanches éclairées par le soleil. Une sous-exposition à la prise de vue s'impose dans un tel cas, et vous semblez l'avoir bien pris en compte.
Savoir corriger les réglages automatiques de son appareil est déjà signe d'un regard aiguisé sur vos photos. Continuez ainsi.

Par contre, pour la deuxième image, vous vous heurtez à ce qui justement a facilité la prise de vue : vous nous dites que ces hérons sont peu farouches car habitués au va et vient des promeneurs, mais si cela donne une étonnante proximité, votre image souffre ici d'un angle de prise de vue trop plongeant. Essayez de vous abaisser si cela est possible, pour éviter que cette vue en plongée n'écrase votre sujet.

Hervé.

Hors ligne cespic

  • Membre
  • *
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #2 le: 05 Novembre 2017, 13:27:33 »
Bonjour,

@ Hervé : Un grand merci pour ce commentaire détaillé et avisé ! Pour la première, la lumière n'étant pas trop dure j'avais fait des tests et je savais que je n'avais pas besoin de sous-exposer à la prise de vue, surtout que lorsque les hérons se trouvaient à contre-jour et que je n'avais pas le temps de compenser l'exposition je me retrouvais avec des ombres chinoises (ce qui peut être sympa également). Pour la seconde photo, vous avez tout à fait raison, en général je tente toujours d'éviter les plongées et contre plongées. J'étais allé à la base sur ce site pour m'entraîner aux techniques de prise en vol et surtout pour tester les meilleurs réglages de l'autofocus de mon D7000 vieillissant et peu réactif (collimateur central vs 9 centraux). Le portrait est pris d'un petit pont, je me suis mis au plus bas mais n'ai pu éviter une plongée (surtout qu'avec le 70-300 que j'avais j'évitais un max 300 mm pour ne pas trop perdre en piqué). Mais vous avez raison et j'aurais peut-être dû éviter de la poster.

Petite suite, la première (3) comporte également une légère plongée (pont oblige et pas possible de descendre). Pour la seconde (4), je suis vraiment partagé et un avis extérieur serait grandement apprécié.

Cordialement,
Christophe

3 et 4


Hors ligne CanonMax44

  • Nichoirs-mangeoires.fr, Nichoirs et Mangeoires artisanales
  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 1729
  • Sexe: Homme
  • LE CORRE Maxime
    • Nichoirs et mangeoires pour oiseaux
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #3 le: 05 Novembre 2017, 16:55:47 »
pas facile à approcher celui la, un petit plus pour la 3 (cadrage et attitude)

Max
Matériel: eos 500D + eos 70D grippé - sigma 17-50 f2.8 OS - 300 mm f4 IS - tc 2x kenko pro 300 dgx. 55-250 mm IS - kenko lenscope

Hors ligne Herve LDS

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 852
  • Sexe: Homme
    • Naturels Dclics
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #4 le: 05 Novembre 2017, 18:54:11 »
Bonjour,
Avec un etelle différence de luminosité entr le fond sombre et les plumes blanches du cou du héron, je sus surpris que vousn'ayez pas eu besoin de sous-exposer à la prise de vue. Personnellement, je reste en mesure évaluative et je sous expose entre 1 et 2 IL dans ce cas.
Pour ce qui est de votre troisième image, comme vous le soulignez, il y a encore une légère plongée. Mais ici, sur un sujet en vol cela me dérange moins. D'ailleurs sur votre première image, c'est l'inverse  : une légère contre plongée !
Pour les sujets en vol, il est bien souvent impossible de se trouver juste à la hauteur de l'oiseau. Mais cela se remarque moins que pour le portrait de la 2.

Quant à la 4, je trouve du point de vue technique un manque de netteté.
Du point de vue rendu, ces ombres chinoises sont intéressantes et conduisent à des avis très tranchés : adoration ou rejet ! Donc se prononcer sur une telle image est très subjectif. J'ai moi même essayé parfois avec des grues lorsque un ciel tout blanc limite les possibilités comme c'est ici le cas.
Mais face à une si forte subjectivité, apprécier une telle photo reste très personnel. Si ce style vous plait, persévérez et ne vous offusquez pas si d'autre commentaires la rejettent.

Hervé.

Hors ligne cespic

  • Membre
  • *
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #5 le: 05 Novembre 2017, 20:41:46 »
Bonjour,

Merci CanonMax44 pour l'avis (que je partage) .

@ Hervé: J'étais également étonné et du coup je suis allé vérifier les exifs... Je n'ai effectivement pas de compensation, mais même si je n'ai plus l'info je soupçonne une mesure spot, ce qui expliquerait également la sous-exposition des arrière-plans. Ces photos datent de quelques mois et depuis j'ai changé de technique, je suis toujours en mesure évaluative et je fais des compensations d'exposition lorsque nécessaire, ainsi je me fais plus (moins  :mrgreen: ) avoir lors de forts contrastes et des sujets de tailles différentes...
Pour la 4, vous avez raison pour le manque de netteté et c'est une des raisons qui me faisait hésiter à la présenter. D'ailleurs, le rendu est encore pire que l'original non-compressé... C'est la première fois que je poste une photo sur un forum et je ne suis pas certain d'être optimal... J'ai exporté dans Lightroom et fixant la définition sur le plus grand côté à 1024 pixels et en limitant la taille à 150 ko. Devrais-je ajouter un peu de netteté avant l'exportation pour compenser la compression ? En tout cas, un grand merci pour votre temps et vos (tes ?) remarques avisées. 

Christophe

Hors ligne Herve LDS

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 852
  • Sexe: Homme
    • Naturels Dclics
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #6 le: 07 Novembre 2017, 09:11:42 »
Bonjour,
En effet, une prise de vue en mode spot explique très bien qu'aucune correction exposition n'ait été nécessaire.
Sinon, je me demandais quel boîtier magique était capable de compenser de tels écarts tout seul !

Hervé.

Hors ligne gjacobs

  • Super-Modos
  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 42838
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #7 le: 07 Novembre 2017, 10:37:41 »
Moi je trouve l'exposition plutôt judicieuse. Mais ma préférée est la dernière et ce superbe ballet en ombres chinoises.

Gauthier

Hors ligne cespic

  • Membre
  • *
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #8 le: 07 Novembre 2017, 21:12:56 »
Bonsoir,

@ Hervé : Le rêve de tout photographe je suppose, ayant une plage dynamique identique à l'oeil humain  :mrgreen:

@ Gauthier :  Merci beaucoup ! J'étais souvent à contre-jour (et malgré la mesure spot j'aurais dû largement sur-exposer).

Encore deux photos, les dernières en vol afin de ne pas (trop) vous lasser ! La 6 a peut-être un rendu un peu trop grisouille...

Christophe

Hors ligne Herve LDS

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 852
  • Sexe: Homme
    • Naturels Dclics
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #9 le: 08 Novembre 2017, 08:46:10 »
Bonjour,
Encore un point ou je me distingue de nombreuses personnes je crois... :
Dire que les photographes rêvent d'un capteur ayant la même dynamique que l’œil humain.

En effet, réfléchissons à ce que notre œil nous montre. Lorsque nous regardons une scène très contrastée, qui demande donc une grande "dynamique" entre zones claires et zones sombres, notre œil est-il capable de voir des détails à la fois dans les zones sombres et les zones claires ?
Faites l'exercice et vous verrez que notre cerveau analyse la partie de l'image sur laquelle la zone de vision détaillée est concentrée (nos fameux cônes pour la vision détaillée). Et si nous passons d'une zone claire à une zone sombre, le cerveau "oublie" l'autre partie de la scène regardée.
Cela revient à dire que notre œil et notre cerveau s'adaptent en fait sans cesse, que ce soit à la luminosité ou à la mise au point. Et donc, la dynamique de notre œil est très... faible. C'est l'ouverture de l'iris (notre "diaphragme") qui compense cette faible dynamique.
Alors si nos capteurs avaient la même dynamique que l’œil, je crains que ne soyons très déçus !

Si nous demandons à ce que nos capteurs aient une grande dynamique, c'est parce que l'image globale est enregistrée en une seule fois. Puis lorsque nous la regardons sur papier ou sur écran, il n'est plus possible d'ajuster la luminosité locale de l'image comme nous le faisons en observation directe par nos yeux.
La photographie fige notre observation, alors que notre œil s'adapte en permanence.

L'utilisation du mode spot comme vous l'avais fait sur vos images les plus anciennes, permet de fonctionner comme le fait l’œil : la mesure de lumière s'effectue sur le sujet principal.
Hélas, ce mode sport présente quelques risque de gros "plantage" d"exposition si le sujet vient à ne plus se trouver dans la zone de mesure de surface réduite, ou si nous oublions de changer de mode pour une série de photos très différentes (expérience vécue !).
C'est peut être pour cela que vous dites maintenant être passé en mesure évaluative et en appliquant des corrections manuelles (même si cela n'empêche pas aussi de faire de belles erreurs en oubliant un réglage antérieur, expérience encore et toujours vécue !).
Donc tout cela pour dire comme je vous le disais dans mon premier message que vos expositions sont tout à fait satisfaisantes.

Pour la photo des silhouettes, une forte surexposition n'aurait pas changé grand chose au fond blanc en effet, mais je ne suis pas sur que vos hérons se soient retrouvés plus visibles pour autant. De plus, cela aurait conduit à une réduction sensible de la vitesse de prise de vue (à sensibilité identique), ce qui aurait peut-être encore dégradé la netteté de cette image en mouvement.

Hervé.
Hervé

Hors ligne trebor48

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2557
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #10 le: 08 Novembre 2017, 10:08:42 »
De belles images.

Robert

Hors ligne gjacobs

  • Super-Modos
  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 42838
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #11 le: 08 Novembre 2017, 11:29:21 »
Très originale, cette dernière. J'aime beaucoup!

Gauthier

Hors ligne cespic

  • Membre
  • *
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #12 le: 09 Novembre 2017, 22:29:05 »
Bonsoir,

Merci Hervé, Robert et Gauthier !

Si nous demandons à ce que nos capteurs aient une grande dynamique, c'est parce que l'image globale est enregistrée en une seule fois.
En effet, un HDR avec un héron en vol risque de ne pas très bien fonctionner  :mrgreen:

Hélas, ce mode sport présente quelques risque de gros "plantage" d"exposition si le sujet vient à ne plus se trouver dans la zone de mesure de surface réduite, ou si nous oublions de changer de mode pour une série de photos très différentes (expérience vécue !).
C'est peut être pour cela que vous dites maintenant être passé en mesure évaluative et en appliquant des corrections manuelles (même si cela n'empêche pas aussi de faire de belles erreurs en oubliant un réglage antérieur, expérience encore et toujours vécue !).
Oui, c'est bien la raison, j'ai réduit le nombre d'étourderies (car uniquement la compensation à modifier, plus le type de mesure d'exposition), mais bon... elles sont et resteront toujours bien trop élevées snif.

Pour la photo des silhouettes, une forte surexposition n'aurait pas changé grand chose au fond blanc en effet, mais je ne suis pas sur que vos hérons se soient retrouvés plus visibles pour autant. De plus, cela aurait conduit à une réduction sensible de la vitesse de prise de vue (à sensibilité identique), ce qui aurait peut-être encore dégradé la netteté de cette image en mouvement.
Oui vous avez raison, l'image aurait certainement été dégradée par la montée en iso qui n'est pas flamboyante sur mon D7000 (bien qu'acceptable !), car j'avais imposé l'ouverture et le temps d'exposition (manuel iso auto). Mais bon soyons francs : lorsque j'ai pris ces photos je n'y avais pas pensé !

Un mois plus tard, peu avant le coucher de soleil, un héron captivé par une... plume. Est-ce bien un juvénile s'entraînant à la pêche ? (pas de huppe développée)

7 et 8

Hors ligne Herve LDS

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 852
  • Sexe: Homme
    • Naturels Dclics
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #13 le: 10 Novembre 2017, 08:44:20 »
Bonjour,
Ici encore l'exposition est bien dosée.
L'angle de prise de vue est ce que vous pouviez faire de mieux, je pense que vous vous étiez baissé au bord de l'eau d'une part pour être plus discret et d'autre part pour vous placer le plus possible à hauteur de votre sujet.
Allez j'ajoute un petit (tout petit) regret...
Sur le dernière image, une profondeur de champ plus réduite aurait mieux isolé le héron des rochers qui l'entourent. Mais vous êtes déjà à la plus petite ouverture possible sur votre objectif (5.6 à 500 mm de focale) ce qui vous donne la plus petite profondeur de champ que vous pouviez obtenir. Donc faisons avec !
De toute façon, les 500 ouvrant à 4 auraient réduit un peu la profondeur de champ, mais pas de manière drastique.
En supposant que vous étiez à une quinzaine de mètres du héron, à 5.6 vous avez une profondeur de champ de l'ordre de 20 cm, ce qui semble être à peu près le cas de votre image, et à une ouverture de 4 vous auriez réduit la profondeur de champ à une petite quinzaine de cm. Donc un premier plan un peu plus flou, et sans doute un peu plus de flou dans l'arrière plan, mais au prix... du prix d'un tel objectif !

Hervé.

Hors ligne cespic

  • Membre
  • *
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
Re : Hérons des bords de l'Aare
« Réponse #14 le: 11 Novembre 2017, 21:08:15 »
Bonsoir Hervé,

Merci pour le commentaire !

Oui en effet, ici je ne suis pas exactement au même endroit et n'étant plus sur le petit pont, je peux me baisser pour être quasiment à leur hauteur. Je n'avais pas trop tenté cet endroit au 70-300 pour manque de proximité et de qualité d'image.

Pour la profondeur de champ, c'est sûr que je n'aurais rien contre un 500 f/4, mais bon si je pouvais me l'offrir (sic), ce serait surtout pour gagner un stop en conditions de faible luminosité... Mais bon, je pense que mon portefeuille, mon dos et ma nuque ne sont pas du même avis  :mrgreen:

Bonne soirée,
Christophe