Auteur Sujet: Brame dans les Pyrénées  (Lu 1457 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Rebelle

  • Membre
  • *
  • Messages: 34
Brame dans les Pyrénées
« le: 01 Novembre 2017, 16:32:42 »
Bonjour,
15 jours dans une cabane de berger désaffectée et perdue à 1600 mètres d'altitudes, 15 jours sans croiser la moindre personne. Affûts vers 1800 mètres. Quelques portages nourriture depuis le village.
Ici les cerfs utilisent les mêmes pistes que les isards que nous croisons souvent. Autant dire que leur profil n'a rien à voir avec les cerfs de plaine. Un seize de Chambord ne passerait pas l'hiver.

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Hors ligne arnaud79

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2685
  • Sexe: Homme
    • Arnaud Corbier
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #1 le: 01 Novembre 2017, 16:38:49 »
Toujours épatant pour moi de voir des cerfs dans un environnement montagnard! 2 chouettes images!

Arnaud.

Hors ligne daguet

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 6688
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #2 le: 01 Novembre 2017, 17:56:49 »

Hors ligne Mig63

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1159
  • Sexe: Homme
    • Sentiers sauvages
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #3 le: 01 Novembre 2017, 18:14:56 »
Des images de cerfs peu commune et très plaisante. Un gros plus pour la 2. Vivement la suite en 2 semaines tu n'as pas fait que 2 photos ;-)
Vous pouvez si vous le souhaitez visiter mon site http://www.sentierssauvages.fr
ou ma galerie Flickr : https://www.flickr.com/photos/144761372@N04/

Hors ligne serge 2

  • Mésange huppée
  • *
  • Messages: 159
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #4 le: 01 Novembre 2017, 18:23:43 »
Bonsoir,

Une super quinzaine pour toi et merci de nous faire partager...

Serge2

Hors ligne laucerf77

  • Grive musicienne
  • *
  • Messages: 461
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #5 le: 01 Novembre 2017, 19:20:57 »
Oui , ça change des forêts domaniales de la région parisienne ! Sympa de partager .

Hors ligne Rebelle

  • Membre
  • *
  • Messages: 34
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #6 le: 01 Novembre 2017, 19:56:05 »
Merci pour les commentaires.
En quinze jours, huit cerfs différents ont pu être photographiés avec plus ou moins de bonheur. La photo en montagne connait des problèmes spécifiques au milieu:
Un sommet c'est courbe (Lapalisse). Soit c'est convexe et le champ de vision peut être très limité par la présence de la crête, ça brame des heures derrière et on ne voit rien. Soit c'est concave et là on voit super bien mais on court le risque de la photo "vache dans le pré".
Il y a aussi la troisième dimension, si le cerf passe seulement quelques mètres en dessous, ça donne une plongée souvent désagréable. Je ne parle pas de la gestion des thermiques qui souvent s'inversent à certains moments de la journée. C'est ce qui explique qu'il y a pas mal de bredouilles photos, jamais de bredouilles contemplatives. L'Anéto en fond, le gypa qui survole la place, les éterlous qui font les fous au dessus et les cèpes de retour au coin du feu.
Quelques images de l'ambiance  dans "vidéo brame cerf" à l'adresse ci-dessous:

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Hors ligne caracol

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 5517
  • Sexe: Homme
    • naturenimages
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #7 le: 01 Novembre 2017, 20:13:38 »
                                           Bonjour

Un début plus que prometteur De beaux animaux et un décor grandiose

A++++++++++++++++++                                           Stéphane
Quand le sage montre la lune , l'imbecile regarde le doigt . . . . . . . . . . .
Sois toi  ,  les autres sont déjà pris  ........

Ma galerie photo :   www.naturenimages.piwigo.com

Hors ligne albertson

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4527
  • Sexe: Homme
  • Albert Duveau
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #8 le: 01 Novembre 2017, 20:19:19 »
Un seul mot : "magnifique".

Hors ligne Rebelle

  • Membre
  • *
  • Messages: 34
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #9 le: 02 Novembre 2017, 10:36:04 »
@daguet
Merci pour ton PDF, très intéressant

Je sais bien que les cerfs relâches dans les années cinquante venaient souvent de Chambord. 70 ans se sont écoulés et les cerfs lâchés assez bas sont montés jusqu'à l'étage subalpin. Depuis un début de sélection naturelle a pu s'opérer et de toutes façons les ressources hivernales ne permettent pas de faire des miracles. Le fait est, qu'en plus de trente ans, je n'ai photographié qu'une dizaine de quatorze. Cette année à part deux douze, tous les autres étaient des huit ou des dix(fourche ou empaumure). Lorsque je vois les monstres postés sur cette liste, j'ai l'impression de ne pas avoir affaire à la même espèce.
Le dix à empaumure, partageait l'endroit avec les deux huit ci-dessous, sans agressivité particulière. Nous les avons vu tous les trois ensembles deux par deux. Un quatrième dix à fourche, la parcourait aussi. Sur la vidéo citée plus haut on y voit bien un combat mais sans intention de tuer. Alors qu'il y a quatre ans, exactement dans la même pente, un cerf s'était fait exploser le crane, les bois se touchaient.

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Hors ligne daguet

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 6688
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #10 le: 02 Novembre 2017, 19:42:55 »
Ils se sont bien adaptés, même s'ils tirent un peu la langue...
9 &10 Belles rencontres! bien mis en valeur

Hors ligne Brocard78

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 5070
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #11 le: 02 Novembre 2017, 21:22:26 »
De belles observations et un bel environnement avec ce paysage !

Anthony

Hors ligne Rebelle

  • Membre
  • *
  • Messages: 34
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #12 le: 02 Novembre 2017, 22:01:49 »
Voici le dernier des quatre à fréquenter la place. Un des deux douze sur le versant sud en seconde image.

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1146
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #13 le: 03 Novembre 2017, 09:32:18 »
Autant dire que leur profil n'a rien à voir avec les cerfs de plaine. Un seize de Chambord ne passerait pas l'hiver.

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Tu n'as pas fini d'être surpris par les capacités du cerf élaphe !
Du Danemark où ils pèsent plus de 250 kg, au sud de l'Espagne où ils peinent à passer les 150 kg, les cerfs élaphes se sont adaptés à leurs environnements respectifs : les phénotypes qui découlent des ces adaptations ne permettent pas d'en déduire pour autant qu'un cerf des Pyrénées est désavantagé par rapport à un cerf des plaines Normandes !
L 'expression de la génétique est seulement limitée par un environnement hostile, ou au contraire favorisée par des conditions de vie avantageuse, car les cerfs Français sont tous issus des mêmes souches : leur provenance a fait l'objet de longues discussions entre passionnés, et informés, depuis des lustres !
Ce n'est pas pour rien que l'on retrouve quasiment partout des phénotypes similaires ( type de ramure, couleur des yeux, pelage,etc..)
La souche Chambord n'est qu'un brassage de cerfs d'origines européennes multiples : on y trouve des cerfs autrichiens, allemands, hongrois, tout comme des cerfs autochtones, dits "de souche", dont on ne connaît rien d'autre, si ce n'est qu'avant que la civilisation fasse son oeuvre, ces cerfs voyageaient allègrement d'un pays à l'autre sans entrave.
Le tout premier cerf lâché dans les Cévennes était un  beau 14 cors de Chambord avec quelques biches : même si on ne peut pas comparer les conditions d'hivernage dans ces contrées à celles des Pyrénées, il n'empêche qu'ils se sont très bien adaptés à un milieu pourtant complètement différent de leur Sologne humide !


Hors ligne foufoudesbois

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1009
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #14 le: 03 Novembre 2017, 09:34:06 »
superbes images avec de beaux paysages, une bonne proximité également, bravo
philippe

Hors ligne gjacobs

  • Modérateur
  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 42838
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #15 le: 03 Novembre 2017, 10:31:38 »
Très belle série dans ces décors!

Gauthier

Hors ligne Rebelle

  • Membre
  • *
  • Messages: 34
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #16 le: 03 Novembre 2017, 11:22:29 »
@Hyla
les phénotypes qui découlent des ces adaptations ne permettent pas d'en déduire pour autant qu'un cerf des Pyrénées est désavantagé par rapport à un cerf des plaines Normandes ! Euh, j'ai jamais dit ça.
Je crois au contraire que nous sommes totalement d'accord.

Lorsque j'évoquais les problèmes de courbure, la première photo avec bonne visibilité sur toute la place mais photo"vache dans le pré" sur un douze au merrain cassé. L'autre sur un dix qui tape dans l'affût mais avec un fond plus sympa.

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Hors ligne Lutea

  • (Ophrys Catalaunica )
  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 792
  • Sexe: Homme
    • Mon FLICKR
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #17 le: 03 Novembre 2017, 13:55:31 »
Heureux de savoir qu'il existe encore des coins comme celui ci dans nos belles Pyrénées ...

Hors ligne Ariston

  • Grive musicienne
  • *
  • Messages: 577
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #18 le: 03 Novembre 2017, 17:20:07 »
Bravo pour ton fil et tes superbes photos. je ne sais pas dans quel coin des Pyrénées sont faites tes images mais j'aime beaucoup le décor et la profondeur de champ.

Bravo et vivement la suite

ps: moi aussi j'ai passé mon brame dans les Pyrénées ....

Ariston

Hors ligne Brocard78

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 5070
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #19 le: 03 Novembre 2017, 18:51:43 »
Top le face à face sur la dernière, il tire la langue avec tout ce dénivelé :)

PS : numérotes tes images, plus faciles pour commenter.

Anthony

Hors ligne daguet

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 6688
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #20 le: 03 Novembre 2017, 20:08:59 »
joli face à face effectivement.
Dans ce lieu préservé, les cerfs sont actifs aussi en pleine journée?

Hors ligne Rebelle

  • Membre
  • *
  • Messages: 34
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #21 le: 03 Novembre 2017, 20:25:55 »
@brocard

Merci pour ton conseil de numérotage(tation?)
Pour ce qui est de tirer la langue, ce n'est pas le seul. Tant que le Porto ne sera pas commercialisé sous forme lyophilisée, on se trimbalera nos 20 kgs sur 600 mètres de dénivelé jusqu'à la cabane plus 200 m jusqu'à l'affût(sans le Porto pour éviter les flous de bougé).

@daguet

Par temps de brouillard, ils passent souvent la journée dehors. Au plus fort,  ils peuvent sortir vers 16 heures et ne rentrer au bois que vers 10 heures. C'est le cas du premier 12 que j'ai posté. Ça peut poser le problème de l’accès à l'affût dans certains cas. Le cerf brame couché devant l'affût.
Les endroits difficiles d'accès, c'est gros sacs à dos mais calme assuré. Gros sac à dos simplement parce que nous voulons pouvoir passer 4 jours sans descendre dans la civilisation pour un portage.
Une saison de brame n'est pas complètement réussie sans ça:
1/la cerise sur le chapeau
2/ambiances

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Hors ligne bleau77

  • Grive musicienne
  • *
  • Messages: 427
  • Sexe: Homme
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #22 le: 04 Novembre 2017, 08:33:42 »
de tres beaux animaux et photos bravo à vous
A  77Sony 70X400 SONY 3OOMM2\8 Minolta 600mm F4 Minolta

Hors ligne lulu26

  • Mésange huppée
  • *
  • Messages: 195
  • Sexe: Homme
    • luca melcarne photographe naturaliste
Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #23 le: 04 Novembre 2017, 09:29:35 »
Whaou !! de belles ambiances montagnardes comme j'aime ! top !
Luca

Hors ligne Allen

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 765
Re : Re : Brame dans les Pyrénées
« Réponse #24 le: 04 Novembre 2017, 09:54:18 »
Autant dire que leur profil n'a rien à voir avec les cerfs de plaine. Un seize de Chambord ne passerait pas l'hiver.

Christian
http://faunedespyrenees.free.fr

Tu n'as pas fini d'être surpris par les capacités du cerf élaphe !
Du Danemark où ils pèsent plus de 250 kg, au sud de l'Espagne où ils peinent à passer les 150 kg, les cerfs élaphes se sont adaptés à leurs environnements respectifs : les phénotypes qui découlent des ces adaptations ne permettent pas d'en déduire pour autant qu'un cerf des Pyrénées est désavantagé par rapport à un cerf des plaines Normandes !
L 'expression de la génétique est seulement limitée par un environnement hostile, ou au contraire favorisée par des conditions de vie avantageuse, car les cerfs Français sont tous issus des mêmes souches : leur provenance a fait l'objet de longues discussions entre passionnés, et informés, depuis des lustres !
Ce n'est pas pour rien que l'on retrouve quasiment partout des phénotypes similaires ( type de ramure, couleur des yeux, pelage,etc..)
La souche Chambord n'est qu'un brassage de cerfs d'origines européennes multiples : on y trouve des cerfs autrichiens, allemands, hongrois, tout comme des cerfs autochtones, dits "de souche", dont on ne connaît rien d'autre, si ce n'est qu'avant que la civilisation fasse son oeuvre, ces cerfs voyageaient allègrement d'un pays à l'autre sans entrave.
Le tout premier cerf lâché dans les Cévennes était un  beau 14 cors de Chambord avec quelques biches : même si on ne peut pas comparer les conditions d'hivernage dans ces contrées à celles des Pyrénées, il n'empêche qu'ils se sont très bien adaptés à un milieu pourtant complètement différent de leur Sologne humide !

1) je ne pense pas que Rebelle ait par lé en termes de désavantage, au contraire il a souligné l'adaptation du cerf pyrénéen à son milieu.
Les cerfs de Rum sont tous issus de cerfs de parc à trophée mais se sont adaptés au milieu.
2) lequel milieu n'est pas fait pour un cerf de 300 ou 400 kg.
3) les cerfs de 3 ou 400 kg ne sont pas des élaphes locaux, mais des métis (wapiti, maral).
4) les records lozériens ne viennent pas du milieu (médiocre) mais du lâcher de cerfs d'Europe centrale/orientale.
Ces pratiques (3 & 4) sont évidemment lamentables. Même si elles plaisent à tous ceux qui pour des raisons diverses, poids de viande, trophée au mur ou dans l'appareil (il y a bien un fond commun entre les 2 recherches, même si l'une n'est pas mortelle) veulent des "gros pépères", ce qui est dangereux pour l'espèce.