Auteur Sujet: Sangliers, bêtes noires, bêtes rousses, marcassins...  (Lu 9151 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne clec

  • Mésange huppée
  • *
  • Messages: 202
  • Sexe: Homme
  • IdF
    • Montagne et photographies
La suite est intéressante, comme toujours !
En arrivant en forêt ce matin j'en ai croisé quatre d'ailleurs, mais vus depuis la voiture au bord de la route...
4981875N - 0698785E - 1761m
https://cedricleclercq.wordpress.com/

Hors ligne gjacobs

  • Modérateur
  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 45679
  • Sexe: Homme
Belle mise à jour! Excellent, le sanglier à six pattes! :mrgreen: :mrgreen:

Gauthier

Hors ligne arnaud79

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 3291
  • Sexe: Homme
    • Arnaud Corbier
Super René, encore de chouettes partages!! J'aime beaucoup les marcassins bien à l'abri au chaudron! Fallait la faire cette image!!

Arnaud.

Hors ligne dominique ponthier

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1372
Superbe reportage  uy8
Merci du partage

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Merci pour vos impressions et commentaires,

la vie des sangliers n'est pas de tout repos, comme tous les grands animaux soumis à la pression de chasse : aussi s'il m'arrive de voir survenir un sanglier affolé, je n'en conclu pas pour autant qu'il me charge...celui-ci a fait un rapide crochet lorsqu'il a aperçu ma silhouette à la lisière du bois.
« Modifié: 10 Mai 2017, 08:39:22 par HYLA »

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Cette laie meneuse vient droit sur moi avec sa compagnie de jeunes : inutile d'avoir peur et de se signaler pour éviter un contact, ces animaux feront un petit crochet au dernier moment, alertés par mes effluves. La vue n'est pas le sens le plus affûté chez les sangliers, ils sont beaucoup plus sensibles aux odeurs.

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Un affût d'hiver en sous-bois peut être l'occasion de voir arriver en trombe des sangliers chassés : ils viennent se réfugier dans des zones de remises habituelles, et se tiennent immobiles de longs moments, à l'écoute des trompes et des chiens.
« Modifié: 10 Mai 2017, 10:22:37 par HYLA »

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Pas plus de "bêtes noires"que de "cochons", mais de bien réels êtres sauvages, sociables et sensibles, toujours enclins à chercher le secours de leur groupe.

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Meneuse et responsable, cette laie conduit sa compagnie à travers les pièges de l'automne...

Hors ligne gjacobs

  • Modérateur
  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 45679
  • Sexe: Homme
Encore une bien jolie suite!

Gauthier

Hors ligne Marie63

  • Troglodyte mignon
  • *
  • Messages: 69
  • Sexe: Femme
    • animsanimaux
Quel superbe fil, les images sont vraiment magnifiques et commentées en plus, on apprend beaucoup de choses. Merci

Hors ligne Brocard78

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 5905
  • Sexe: Homme
Encore un superbe témoignage à travers tes images, merci.

Anthony

Hors ligne arnaud79

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 3291
  • Sexe: Homme
    • Arnaud Corbier
Terrible cette dernière compagnie, avec la lumière pile ou il faut!

Arnaud.

Hors ligne jacquo

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 688
  • Sexe: Homme
toujours des tres jolies images , j'aime bcp l'avant derniere  :)

Hors ligne mb25

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 3633
    • photographe de nature
un fil de grande qualité dédié à un superbe animal.
 un grand bravo pour l'ensemble
mb

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Merci pour vos appréciations et commentaires,

Voici quelques images réalisées sur des remises utilisées régulièrement par une compagnie de sangliers, elles illustrent un des comportements typique du sanglier : le "baugeage".
Si la "souille" sert à se couvrir de boue, la "bauge" est une dépression creusée dans le sol pour se tenir au chaud, partiellement à l'abri du vent, et éventuellement profiter de la chaleur dégagée par la décomposition des végétaux.

Cette laie vient d'arriver devant mon affût, et semble inspecter les environs : je suis à bon vent et bien camouflé.

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Elle entreprend de creuser du groin sa bauge dans l'humus forestier et la molinie :

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
la tâche est aisée car le sol est relativement meuble : elle tasse de son arrière train l'humus déjà décompressé.

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Puis s'allonge dans sa bauge pour une sieste digestive qui durera vraisemblablement toute la journée : le sanglier est monogastrique, omnivore et donc ne rumine pas.
On se rend compte également que cette habitude de creuser une dépression au sol facilite grandement la dissimulation du sanglier dans son environnement:

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
En hiver et dans certains milieux pierreux, la bauge est plus difficile à creuser et nettement moins efficace, en terme de dissimulation :

Hors ligne gjacobs

  • Modérateur
  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 45679
  • Sexe: Homme
Tiens, je ne connaissais pas la nuance entre la bauge et la souille... Très instructif, encore, et toujours aussi joliment illustré!

Gauthier

Hors ligne arnaud79

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 3291
  • Sexe: Homme
    • Arnaud Corbier
Ah oui, pas aussi bien planqué sur cette dernière!! ; )
Excellents documents, merci du partage!!

Arnaud.

Hors ligne HYLA

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 1288
  • Sexe: Homme
    • René Reboux
Tiens, je ne connaissais pas la nuance entre la bauge et la souille... Très instructif, encore, et toujours aussi joliment illustré!

Gauthier

Salut Gauthier,

la bauge est une "construction" effectuée sciemment par le sanglier, tout comme le chaudron, qui sert à abriter une portée et sa laie. la souille est une dépression de terrain ( fossé, ornière, mare ou étang) naturellement humide, dans laquelle ils aiment à se rouler.

une bauge improvisée entre les racines d'un épicéa : le travail est moins complexe pour les sangliers, ils leur suffit juste de bouter un peu d'humus dans ce cas !

Hors ligne daguet

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 7007
  • Sexe: Homme
Merci pour vos appréciations et commentaires,

Voici quelques images réalisées sur des remises utilisées régulièrement par une compagnie de sangliers, elles illustrent un des comportements typique du sanglier : le "baugeage".
Si la "souille" sert à se couvrir de boue, la "bauge" est une dépression creusée dans le sol pour se tenir au chaud, partiellement à l'abri du vent, et éventuellement profiter de la chaleur dégagée par la décomposition des végétaux.

Cette laie vient d'arriver devant mon affût, et semble inspecter les environs : je suis à bon vent et bien camouflé.

 Ca me rappelle une anecdote, un matin de février avec une belle gelée, je fais le tour d'une meule de foin disposée là afin  d'apporter un peu de nourriture aux cervidés. Arrivé à 2 mètres un sanglier sort de là comme un diable de sa boite, tout fumant. A l'intérieur de la meule il devait bien faire une dizaine de degré alors que tout était gelé alentour.


Merci du partage.

Hors ligne Micka14

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 897
  • Sexe: Homme
Aussi bien pour ton fil de chevreuil que celui ci, c'est un régal pour moi de lire tes commentaires et de visualiser tes superbes photos.


Et comme le dit Daguet, merci pour ton partage HYLA et surtout CONTINUE  :grin:
Mickaël.