Auteur Sujet: Soirées avec le Terrassier : MAJ 28/06 - Quelques instants en noir et blanc !  (Lu 73179 fois)

1 Membre et 1 Invité sur ce sujet

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
Une tempête de l'année passée a couché un chêne au travers d'une allée forestière à proximité d'un vaste village de blaireaux. Au cœur de l'enchevêtrement des branches au sol, le clan a choisi de faire déboucher de nouvelles entrées-sorties de terriers de son réseau souterrain en perpétuelle expansion. L’avantage est double : profiter de l’appui des troncs au sol pour y adosser les gueules de terrier (bon maintien de la terre) et se trouver un peu à l'abri des visiteurs, enfin de presque tous les visiteurs…



L’atout escompté par les blaireaux pour s’abriter visuellement perd de son intérêt avec la chute progressive des feuilles du tronc couché mais certaines barricades naturelles subsistent par le croisement des branches !

Lors des sorties précoces, de véritables parties de cache-cache s'engagent avec l'observateur-photographe !

Se croyant un peu dissimulés des regards et moins exposés dans cet espace ombragé, les premiers blaireaux sortis flirtent avec la frontière de la pleine exposition de la clairière mais retournent régulièrement vers le sous-bois dense et protecteur. Assister à cette peur des blaireaux de se retrouver vulnérables en quittant le couvert est un spectacle tout à fait singulier, caractéristique de l’espèce.

Ces situations naturelles constituent aussi un bel exercice de terrain pour le photographe qui s’évertue à assurer la mise au point et l’exposition convenables... Le minuscule angle de champ du 600mm (4°10 au format FX) est alors un avantage mis à profit pour percer le moindre trou dans la végétation mais aussi un inconvénient au niveau du risque de bouger et de la profondeur de champ riquiqui !

Image n°661



Image n°662



Image n°663



Image n°664



En dehors des affûts statiques classiques, la seule situation où le blaireau se trouve "approchable" - dans une mesure toute relative - est lorsqu'il se nourrit, principalement à la tombée de la nuit dans les environs du terrier, avant qu’il ne parte vraiment plus loin jusqu’au matin. Complètement à son affaire truffe au sol, notre ami est moins attentif (sauf son odorat en alerte permanente) : il est alors envisageable d'opérer de courtes approches avec 1000 + 1 précautions (vent favorable, bruit de progression dans les feuilles contenu, mouvement modéré et lent du photographe). La perte de luminosité lors de la nuit tombante aide à se dissimuler dans les étapes de rapprochement avec le sujet.

Image n°665



Un scoop !

Normalement le blaireau mange en laissant son museau fouisseur rivé au sol. Il aspire notamment les lombrics tels des spaghettis ou croque les "bestioles" in situ, très vite et sans relever la tête. Il est rarissime de le voir gueule ouverte !

Pourtant l'un des clichés de cette série de cinq images est l'exception qui confirme la règle !

Bonne pioche !

Image n°666



Image n°667



Image n°668



Image n°669



Image n°670



Deuxième scoop !

Les images de blaireaux loin des terriers sont rares car leur escapade nourricière nocturne demeure assez imprévisible dans le trajet emprunté. Les suivre serait tout à fait illusoire tant leur méfiance est légendaire.

À voir ici, deux images d'un blaireautin encore assez petit dans son développement (il est né après ses cousins) dans certainement l'une de ses premières promenades en autonomie. Il faut parier sur une micro-pause de l’animal pour espérer une image nette, et une zone au sol suffisamment dégagée (une gageure en forêt) pour le voir en entier, par exemple à la traversée d'une allée…

Si l’opportunité se présente, ne pas oublier de multiplier les déclenchements (je ne recours jamais à la rafale trop bruyante) et prier pour que l’une des images soit nette. Nous sommes aux limites techniques pour une photographie de qualité acceptable voire possible comme en témoignent les paramètres de prise de vue ci-desous…

Le 1er août 21h08 en plein sous-bois, ISO 51200, -0,33 ev, f4, 1/50e, Nikon D5 et AF-S VR Nikkor 600mm f/4G ED, (aucun post-traitement du bruit numérique, léger recadrage)

Image n°671



Petit blaireau miniature !
Mon ensemble boîtier, objectif, trépied et tête pendulaire pèse sans doute deux fois son poids !

Image n°672

« Modifié: 04 Août 2019, 07:53:30 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

Hors ligne Ben Coucou

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 8188
  • Sexe: Homme
    • Photos de Nature
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #751 le: 03 Août 2019, 14:43:23 »
Toujours aussi bon pour les yeux uy8 uy8
7d mark II ET EOS80D
mon site  https://dby353.wixsite.com/photos-de-nature

Hors ligne blizzardbeast

  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 11325
  • Sexe: Homme
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #752 le: 04 Août 2019, 17:54:27 »
C'est rare de les avoir sous une aussi bonne lumière que les premières de la maj...dommage que ça soit autant fouillis…

Amicalement
Alain

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
C'est rare de les avoir sous une aussi bonne lumière que les premières de la maj...dommage que ça soit autant fouillis…

Evidemment, le choix de ces images de fouillis sous une très belle lumière est l’objet même de ce post. La partie de cache cache avec le blaireau est expliquée dans les commentaires associés.
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

Hors ligne mumu

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2179
  • Sexe: Homme
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #754 le: 05 Août 2019, 08:40:48 »
Une sacrée expérience et un sacré partage  uy8
Vincent.

Pour ceux qui utilisent GIMP, voici des petits tutoriaux.

Hors ligne Brocard78

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 7935
  • Sexe: Homme
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #755 le: 05 Août 2019, 09:11:04 »
Encore une très belle mise à jour, j'aime beaucoup le cache-cache et le blaireautin.

Anthony

Hors ligne david51

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 724
  • Sexe: Homme
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #756 le: 05 Août 2019, 11:12:03 »
bonjour,
une superbe mise a jour
la 668 est superbe bravo
David
Une campagne pour sauver le blaireau

Hors ligne merothm

  • Que la Nature est belle ! Respectons la...
  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2849
    • Photographies de nature, Max Méroth
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #757 le: 06 Août 2019, 15:30:34 »
Magnifique série Jean Pierre !
Bravo pour ton assiduité, je n'y arrive pas moi cet été !  :?

Max

Hors ligne gjacobs

  • Modérateur
  • Ours des pyrénées
  • *
  • Messages: 52069
  • Sexe: Homme
    • Album Google photos
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #758 le: 07 Août 2019, 10:04:08 »
Quelles images! La 645 est superbe, et les recherches de nourriture sont extra!

Gauthier

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
Re : Soirées avec le Terrassier : MAJ 3/008 - Cache-cache et scoops !
« Réponse #759 le: 07 Septembre 2019, 16:15:09 »
Avec les premiers jours de septembre se termine la saison de photographie du blaireau en lumière naturelle… le piégeage photo poursuivra son office bien sûr en infra-rouge pour apporter son lot d'informations naturalistes qui perdure pour cette espèce essentiellement nocturne qui ralentit son activité en hiver sans pourtant hiberner, l'automne étant consacré à une prise "de gras" qui sera cruciale en cette année où l'été par sa sécheresse a été très rude.

Mais pour l'émotion du direct et le challenge de réussir à mettre dans la boîte des images de meles meles par les porteurs de boîtiers et longs téléobjectifs, s'en est terminé pour cette année…

La lumière n'est plus suffisante pour réussir des clichés convenables… même pour des sensibilités entre ISOs 45600 et 51200 comment pour les trois images suivantes…

Il faut donc se faire une raison (difficile pour une passion !)

Image n°673 : suis un peu comme lui, je tombe à la renverse… plus assez de lumière pour photographier !  :grin:



Image n°674



Image n°675



Par chance, lors de l'une de mes dernières sorties, j'ai pu obtenir une image que j'aime beaucoup pour son ambiance… Contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette image n'est pas réalisée au terrier. Ce blaireau faisait une petit pause "grattage" juste devant des aubépines entourant une prairie dans laquelle il allait se rendre. Ces buissons laissaient passer des spots de lumière !

Notre ami avait le regard tourné vers l'ouest, d'où les petits brillants dans ses yeux issus des dernières lueurs du soleil déjà couché !

Une contreplongée pas évidente à gérer pour moi, car pour cadrer illico en compensant la pente du talus où j'affûtais j'ai dû lever deux des trois pattes du trépied sans avoir le temps de jouer avec la tête pendulaire. Deux images nettes au sein d'une petite série de sept ou huit… beaucoup de bonheur dans cette réussite !

Image n°676



Pour ceux qui trouveraient maître blaireau trop taquin de tirer la langue au photographe, une version plus raisonnable suit…

Image n°677



Enfin, la même en noir et blanc, pour ceux qui aiment…

Image n°678



Cette image tombait donc à pic pour faire la couverture de mon dernier montage vidéo, qui reprend des scènes diurnes inédites de cette année dans une réalisation qui m'a pris un temps fou… mais c'est le prix à payer pour partager avec vous cette petite synthèse d'un été marqué par la canicule.

Lumière sur le blaireau

FullHD

Pour une espèce essentiellement nocturne, ces images prises le même été sont très rares car toutes diurnes !  Elles permettent en quelques minutes, un tour d'horizon documentaire des principaux comportements de l'espèce… à découvrir en pleine lumière !

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo...



Encore de beaux mois cette année avec largement plus de cent heures d'affût, de photographie et d'étude de mon animal favori, des comportements inédits publiés en photo et vidéo… et plein de projets pour la prochaine saison avec mes blaireaux !
« Modifié: 07 Septembre 2019, 19:11:12 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

Hors ligne david51

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 724
  • Sexe: Homme
bonjour
superbe photo la 676 uy8
et la compilation est vraiment extra
la lumière manque cruellement cela devient compliqué il faudra attendre la saison prochaine :? :?
merci pour le partage
David
 
Une campagne pour sauver le blaireau

Hors ligne merothm

  • Que la Nature est belle ! Respectons la...
  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2849
    • Photographies de nature, Max Méroth
La 676 est top, pareil pour la suivante !
J'apprécie beaucoup celle en noir et blanc, j'aime bien en général les n&b, et encore plus quand c'est utilisé pour les images de blaireau !

Max

Hors ligne Brocard78

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 7935
  • Sexe: Homme
Encore une très belle saison pour toi !
La 677 est superbe  uy8

Anthony

Hors ligne pascal p

  • Geai des chênes
  • *
  • Messages: 622
  • Sexe: Homme
    • bretagne-sauvage
Superbes images et la vidéo n'est pas en reste.

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
[Saison 8 : 2020]

Avec un retard bien involontaire dans ma saison d’observation et de photographie […], j’ouvre une nouvelle fois ce carnet d'images et de commentaires dédié à mon animal favori !

Si la catastrophe sanitaire en cours a décalé ma reprise de contact avec les blaireaux, le confinement de la population des humains a dû leur apporter une tranquillité appréciée.

La météo sans pluie pendant des semaines à la période des mises bas a par contre dans ma région lorraine été pour eux une mauvaise nouvelle pour la capture des lombrics. Ce défaut de plat favori a pu heureusement être compensé par d'autres ressources alimentaires en cette saison du renouveau de la nature.

En arrivant en fin d'après-midi, pour la première fois de la saison, sur l'une de mes places favorites, je constate avec effroi que des coupes forestières ont eu lieu, mettant au sol hêtres et merisiers exactement sur le village des blaireaux !

Image n°679



Difficile d’anticiper l'impact de ces coupes sur la fréquentation des lieux, d'autant qu'il reste des arbres marqués à abattre et que ce travail forestier est donc encore en cours !

Par le passé, dans des circonstances similaires, des villages de blaireaux ont pu être à nouveau colonisés, parfois avec moins d'individus et avec un changement des habitudes sur les entrées occupées et les aires de toilettage par exemple. Des emplacements précédemment sombres se retrouvant en pleine lumière, les blaireaux ont recherché des zones périphériques plus abritées pour être moins visibles !

Les images suivantes ont été réalisées avec un Nikon D5 couplé à l'AF-S VR Nikkor 400mm f/2.8G ED. Sensibilité utilisée ici : jusqu'à ISO 25600.

À noter sur une entrée de terrier en bordure de ce site fréquenté depuis des décennies par les blaireaux, l'apparition de trois renardeaux en début de soirée de ce 15 mai !

Première sortie de notre ami un peu avant 21h00.

Blaireau et souche de merisier : adieu à ce pourvoyeur d'ombre et de fruits très apprécié !

Image n°680



De nouveaux obstacles temporairement au sol…

Image n°681



Les cheminements habituels se trouvent quelque peu changés ! Jusqu'au débardage, de nouveaux points d'appui seront disponibles… ils permettent de prendre de la hauteur afin de mieux saisir des indices visuels et olfactifs... et pour les jeunes de profiter d'un parcours de santé aménagé !

Image n°682



Image n°683



Les fougères se sont déroulées vers le ciel, magie de saison…

Image n°684



Image n°685



Collecte de litière rapportée à reculons jusqu’à l’une des entrées du terrier.

Image n°686



Image n°687



Image n°688



Le maître des lieux, proche de son logis à flanc de coteau, une topographie que l'espèce affectionne…

Image n°689

« Modifié: 16 Mai 2020, 21:14:10 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

Hors ligne daniel63

  • Mésange huppée
  • *
  • Messages: 164
c'est vraiment un coup dur pour toi de voir tous ces arbres coupés,j'éspère que ça ne va pas trop les déranger.
Je vois que chez toi ils sortent vers 21h,je pourrais peut être penser à un affût dans les jours qui suivent.

Hors ligne Brocard78

  • Milan royal
  • *
  • Messages: 7935
  • Sexe: Homme
Yessss, c'est reparti !
Une bien belle première pour cette saison, bien saisi l'apport de litière au terrier.
Un super site, avec en plus la présence de renardeaux, c'est top !
J'aime beaucoup la dernière image  uy8

Anthony

Hors ligne merothm

  • Que la Nature est belle ! Respectons la...
  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2849
    • Photographies de nature, Max Méroth
Top ce premier affût de la saison !!
T'as de la chance, ils n'ont pas l'air trop perturbés par la coupe de bois on dirait (en tous cas pour le moment)...
Joli coin pour les photos, et belles photos d'ailleurs !
Vivement les suites

Max

Hors ligne luca

  • Troglodyte mignon
  • *
  • Messages: 61
Nouvelle saison que je vais suivre avec attention. Toujours de très belles images.

Quand on regarde la photo de la coupe, apparemment ils ont marqués les petits bois en sous-étage en premier (charme…). La coupe du merisier ne se justifiait pas (intérêt biodiversité). Vu que les perches ne sont pas billonnées, l'étape suivante risque d'être le débardage avec engin. Si ils câblent, les dégâts seront modérés…
Mais en voyant la découpe de la souche (haute!), j'ai un doute sur le suivi du chantier…

Pour l'instant, la famille blaireau à assimiler la coupe à gros coup de chablis.

Hors ligne Ben57

  • Corbeau freux
  • *
  • Messages: 2187
  • Sexe: Homme
Un récit qui s'annonce passionnant et ces premières images le sont tout autant !

Le rendu est top et on ne dirait vraiment pas que ces clichés ont été pris aussi "tard" dans la journée, bravo !

Benoît
"Les photos sont là, il ne reste plus qu’à les prendre" (Robert Capa)

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
Merci pour les messages laissés lors de vos passages Anthony, Max, Daniel63, luca, Benoît !

Une mise à jour très spéciale à plusieurs titres : par son nombre d'images, par la présence de vues très rapprochées (certaines sont exceptionnelles de proximité) contrairement aux plans larges de la précédente mise à jour !

Lors de cette nouvelle soirée d'observation, tout a été presque parfait, le seul "hic" étant un réglage par erreur du boîtier sur du Jpeg fine au lieu du RAW, grrrr… quel dommage car je suis un inconditionnel du format raw-nef qui seul permet un post-traitement vraiment complet. Les rattrapages de certains paramètres sont en effet quasi incontournables sur ce sujet notamment les conditions spécifiques de la prise de vue dans la presque nuit !

Ce qui a permis la "proximité perçue" dans la plupart des images qui suivent tient au départ à trois paramètres :

- un affût en hauteur sur une chaise haute placée en bas de pente et orientée vers le haut du coteau
- un effort tout particulier sur l'insonorisation du boîtier et la dissimulation du photographe et de son matériel
- l'utilisation par les blaireaux, pour une partie de la soirée, de l'une des gueules du terrier située aux abords immédiats de l'affût (13 mètres environ)

Mais surtout ce fut surtout mon premier usage pour des photographies de blaireaux de l'AF-S NIKKOR 800mm f/5.6E FL ED VR, couplé au Nikon D5 !

Tout à fait adaptée à la photographie d'oiseaux (voir mon fil en cours "Des oiseaux par 3°10 au Costa Rica…" http://www.beneluxnaturephoto.net/forumf/index.php/topic,182325.0.html : cette optique exceptionnelle à bien des points de vue n'est a priori pas destinée à ce type d'image ! L'ouverture de f5.6 (en comparaison au f2.8 du 400mm…) fait perdre deux "crans", en vitesse et/ou sensibilité : ceci est énorme pour la photo de blaireau en lumière naturelle ! La manipulation de cette très très longue focale reste vraiment délicate pour éviter le flou inhérent au très fort grossissement compte tenu du fait que tout se passe au crépuscule (ici les images sont toutes prises au 1/160e, vitesse "risquée" au 800mm).
Par contre, le 800mm ouvre potentiellement l'accès à des images jusqu'alors inimaginables. Plusieurs clichés ici en sont la preuve… à condition d'être à même de relever certains défis (bougé, luminosité, profondeur de champ ridiculement faible…) ! En cela, ce caillou est à la fois complètement à part, mais aussi complémentaire de toutes les longues focales du 300 au 600… qui ont toutes leurs atouts et leurs inconvénients…

J'étais en place près de deux heures trente avant l'heure de sortie attendue de meles meles !
Comme une horloge suisse… quelques minutes avant 21h00… "il" sort !

La présence d'un "seuil de porte" sous forme de grosse branche ou de tronc, est très fréquente pour étayer les entrées des terriers de blaireaux…

Image n°690



Image n°691

« Modifié: 18 Mai 2020, 16:03:26 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
Petite promenade dans les environs immédiats pour l'un des colocataires…

Image n°692



Rituel de la toilette, on dirait presque, sur le geste qui suit, un "salut militaire" !

Image n°693



Image n°694



Image n°695

« Modifié: 18 Mai 2020, 16:05:55 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
Quel bonheur de voler des instants à cette espèce qui même après des années d'étude reste à la fois attachante et mystérieuse ! Toutes les conditions sont réunies pour que l'observateur se régale des comportements du blaireau : une bonne distance, une planque en hauteur, un bon vent (chaise haute), un placement hors des passages et coulées habituels, une parfaite dissimulation… Cerises sur le gâteau, j'ai pu d'une part accéder au lieu sans déranger, par un passage très étudié, et j'ai réussi à quitter la scène par ce même passage, une fois tous les individus partis ou sous terre…

Image n°696



Image n°697



Image n°698



Image n°699



Echange de l'odeur propre au clan, entre individus, queue relevée, via des glandes situées sur l'arrière-train…

Image n°700


« Modifié: 18 Mai 2020, 16:08:10 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
D'autres images "paisibles"… Le fait de montrer des scènes successives prises la même soirée, atteste du non-dérangement souhaité (et ici obtenu) et authentifie le respect de l'espèce par le naturaliste.

Image n°702



Image n°703



Image n°704

« Modifié: 18 Mai 2020, 16:08:29 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !

En ligne roboisdesbains

  • Buse variable
  • *
  • Messages: 4100
  • Sexe: Homme
  • Apprendre, partager, s'enthousiasmer
    • Histoires Naturelles : la preuve par l'image (YouTube)
Pour finir, même si les cadrages et la netteté laissent à désirer, des extraits choisis parmi une série d'images capturée lors d'échanges très musclés et sonores entre individus, quasiment juste à mes pieds… enfin au pied de la chaise haute !

Parfois les joutes semblent amicales et confèrent à des jeux. La plupart des pincements-morsures par la gueule se localisent sur le gras et l'épaisseur de la peau de la nuque, sans réel danger, comme lors des accouplements.
Mais il y a toujours pour moi une énigme à comprendre des accès de violence au sein d'un clan si sociable. Il y a en effet des morsures ou griffures qui dépassent le raisonnable ; certains individus en portent les stigmates (plaie sur la joue du blaireautin sur les deux images suivantes). Est-ce une sorte de "bizutage" de jeunes individus pour les élever "à la dur" ? des luttes d'influence au sein du clan ? la volonté de soumettre certains à une hiérarchie ? Dans le feu de l'action et même hors de celle-ci, les indices sûrs d'identification des individus, de leur âge et de leur sexe font la plupart du temps défaut pour aider à comprendre…

Image n°705



Ci-dessous : peut-être au vu de la conformation de la tête une femelle en haut à gauche (tête plus fine et allongée) et un mâle en haut à droite (tête large) ?

Image n°706



Image n°707



Image n°708

« Modifié: 18 Mai 2020, 16:14:43 par roboisdesbains »
Pour utiliser ou diffuser mes images hors d'un cadre privé : merci de demander !